premier chagrinL’auteur: Eva Kavian (née en 1964) est une auteur belge, nouvelliste et romancière. Elle anime aussi des ateliers d’écriture.

Le livre: “Cherche Jeune Fille pour Baby-sitting”. Voici l’annonce à laquelle répond Sophie. Certes, elle n’a que quatorze ans, mais pourquoi pas après tout. Seulement voilà: ce n’est pas une jeune maman qui a passé l’annonce, mais une vieille dame. Elle se fait appeler Mouche, et elle a une première exigence: la sincérité absolue. Parce que Mouche a un cancer, il ne lui reste que peu de temps à vivre et qu’elle voudrait bien qu’on arrête de la ménager tout le temps. Elle voudrait aussi voir ses petits-enfants avant de mourir, mais elle sait qu’elle n’a plus la force de les recevoir toute seule.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce roman. Le thème était intéressant, mais au départ, on assiste à de longues digressions un peu théorique sur la mort et son acceptation, sa préparation, sans qu’il ne se passe vraiment rien. Je comprends que ce discours puisse trouver des échos chez certains, mais à ce moment-là, pour moi, c’était plus lourd qu’autre chose. Et puis, peu à peu, je me suis laissée prendre au mystère qui entoure cette vieille dame dont la famille ne vient jamais la voir. Lorsque Sophie décide enfin de passer à l’action, je l’ai suivie. La jeune fille murît au cours du roman, mettant en place des stratagèmes éhontés pour réconcilier Mouche et ses enfants. Au final, c’est un roman qui se lit bien, qui ne m’a pas spécialement émue mais qui a le mérite d’aborder des thèmes difficile avec une franchise étonnante.

La note de Mélu:

Note 4

Un grand merci aux éditions Mijade pour cette découverte.