sexe meurtre et capuccinoSophie Katz est folle de joie: son roman policier, Sex, Drug and Murder, va bientôt être adapté au cinéma! Alors lorsqu’elle apprend qu’Alex Tolsky, le réalisateur, meurt peu avant le début du projet, elle ne peut cacher sa frustration. La star de la caméra se serait suicidé. Néanmoins, Sophie a un doute: il se trouve qu’Alex Tolsky s’est tranché les veines dans sa baignoire, mourant donc exactement de la même manière qu’un personnage de son précédent film. Drôle de sens artistique… Cela n’est pas sans rappeler la mort d’un rappeur, assassiné de trois balles très précisément placées, exactement comme il en parlait dans une de ses chansons. Sophie ne croit donc pas à la thèse du suicide et fouine un peu partout. Et c’est alors que de drôles de phénomènes se produisent. Un verre cassé en plein milieu de sa cuisine, loin de toute table de laquelle il aurait pu tomber. Des appels anonymes. Et sa voiture vandalisée. Sophie fait le rapprochement: autant de scènes qui a ont été vécues par l’héroïne de son roman avant de succomber au tueur du livre. Sophie en est donc persuadée: elle est la prochaine victime d’un tueur fanatique qui reproduit les scènes des oeuvres d’art au détriment des artistes.

J’aurai décidément tout fait à l’envers avec cette série: c’est le tout premier tome et je le lis en dernier. Aucune importance: je suis toujours aussi fan. Sophie Katz est toujours aussi délicieuse avec son caractère aussi intrépide que stupide et sa langue bien pointue. Elle m’a beaucoup amusée avec son habitude de nourrir son chat dès que l’occasion s’en présente (je me demande comment il parvient à rester en bonne santé avec le nombre de fois où elle remplit sa gamelle) et de régler beaucoup de ses états d’âmes à coup de cocktails et de capuccino. La célibataire pleine de second degré dans toute sa splendeur. Dans ce premier tome, on prend le temps de présenter un peu mieux son petit univers: son coiffeur et ami Marcus, esthète accompli et dragueur compulsif de tout beau mâle en vue; sa meilleure amie Dena, séductrice et décomplexée, et sa cousine Mary Anne, ingénue et généreuse.
Mais le personnage le plus attendu de ce tome, c’est bien sûr Anatoly Darinsky. Aussi facétieux et agaçant que Sophie peut l’être, il m’a réellement séduite par sa complexité. Sa rencontre avec Sophie, à coup de journal volé dans un Starbucks, est un régal à elle seule tant on a envie de le gifler pour lui ôter son petit sourire arrogant. Mais qui est-il réellement pour se trouver si souvent sur le chemin de Sophie? Un amoureux un peu excentrique ou un réel psychopathe? Sophie et Anatoly ne cesse d’alterner les scènes de dragues carrément hot et les bagarres et autres guet-apens mutuels, et cette relation brûlante dans tous les sens du terme est absoluement jouissive.
Et là où Kyra Davis tire son épingle du jeu de la chick-litt, c’est dans la virtuosité de son intrigue qui n’a absolument pas à rougir. On sait que le tueur est là, quelque part, parmi ces personnages qui gravitent autour de Sophie et on est promené entre les différents coupables possibles et les différentes théories qui s’enchaînent à toute vitesse. Quant à l’idée d’un tueur qui vise les artistes en leur faisant subir le sort de leurs personnages, j’avoue que j’ai trouvé cela tout simplement génial et riche de possibilités. J’ai même regretté qu’il n’y ait pas une victime de plus, un peintre ou un acteur par exemple, pour exploiter un peu plus loin le filon. Autant vous dire que j’étais à fond dedans.

La note de Mélu:

Note 5

cidément, j’ai un faible pour cette série!

Un mot sur l’auteure: Kyra Davis est une auteur américaine, connue pour ses romans féminins à suspens. Ceci est le premier des aventures de Sophie Katz. Les autres tomes de la série 2, 3, 4 et 5) sur Ma Bouquinerie:

crimes passion et talons aiguilles seduction_meurtres_chocolat_noir_kyra_davis coup de foudre crime et rouge à lèvre sexe, mensonges et petite robe noire 

challenge petit bac

catégorie “aliment et boisson”