le soupir des âmesLes anges sont-ils tous ces créatures bénéfiques qui veillent sur nos vies en secret? Pas si simple, comme on le découvre dans les deux novelas qui composent ce livre.

Les Portes de l’oubli: un accident de voiture a plongé Selen dans le coma pendant un an. A son réveil, elle ignore qui elle est, ainsi que qui sont ces deux jeunes femmes près de son lit, cet homme, puis cet autre. Elle apprend enfin qu’il s’agit de ses amies Julie, médecin, et Alyne, inspecteur de police. Elle est moins ravie d’apprendre qu’elle a aussi été visitée par son compagnon et son amant. Elle ne se reconnaît pas vraiment dans cette vie… Et alors que son amie Alyne est très nerveuse suite à une série de meurtre très violents, Selen s’inquiète des apparitions d’un mystérieux homme en noir qui s’introduit chez elle pendant son sommeil, et des blessures qui lui apparaissent à son réveil.

Seulement un souffle: Morgane ne supporte plus de vivre depuis la mort de son compagnon Franck. Après une lettre d’adieu à ses amis, elle saute dans le vide. Le visage de Franck lui apparaît pendant sa chute… et la voici allongée dans son lit. Lui serait-il impossible de mourir? Elle refuse le soutien de son ami Adela et fuit carrément Isaac, l’ami de Franck. Mais Adela a soudain d’autres priorités: Elio, le nouveau collègue d’Isaac, est tout à fait à son goût. Mais celui-ci se conduit de manière très étrange, presque menaçante, avec Morgane. Et il laisse entendre qu’il sait pourquoi elle ne parvient pas à mettre fin à ses jours.

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en ouvrant le dernier livre de Céline Thibaut, la couverture me paraissait juste superbe. Je dois avouer que le sujet des anges déchus n’est pas un domaine qui m’attire spontanément et sur lequel je n’avais pas beaucoup lu. Je suis donc restée un peu perplexe lorsque j’ai vu débarquer ces créatures dans chacune de ces deux histoires. Je suis même allée faire quelques recherches pour en trouver les origines, et je dois avouer que j’ai été agréablement surprise de l’authenticité des sources bibliques des personnages créés par Céline Thibaut. Saisissant un personnage secondaire du surnaturel religieux, l’auteur a su en faire un personnage de roman fantastique moderne qui n’a rien à envier à tous ceux qui envahissent nos rayons de librairie ces temps-ci et en cela, elle m’a bluffée. D’autant plus qu’à partir d’un personnage aussi banalisé que l’ange, elle en fait un personnage sombre, complexe, véritablement exclu du monde mystique ainsi que de celui des humains.
Les intrigues, quoique très portées sur des personnages féminins perturbés et des trajets en voitures bien peu sécurisants, sont convaincantes: l’action file, les rebondissements font mouche, et j’ai particulièrement apprécié la mise en scène quasiment burlesque de l’immortalité de Morgane ainsi que le huis-clos qui se referme sur les amis de Selen. Là où Céline Thibaut est la plus douée, c’est dans la description de cet entre-deux, ce moment où un personnage qui pourrait être nous sent la réalité lui échapper, le monde qu’il connaît vaciller, ne plus lui être familier. L’amnésie de Selen et le recul sur sa propre vie qu’elle lui permet de prendre m’a tout particulièrement touchée. Quand à Morgane, c’est la description de son deuil qui m’a le plus embarquée.
Ce qui m’a un peu gêné, c’est d’avoir l’impression d’être face à une ébauche. Tout va un peu trop vite. Selen accepte un peu vite l’identité de son mystérieux visiteur (pour ma part, j’aurais commencé par appeler la police pour signaler un pervers dangereux), tout comme elle accepte un peu vite le rôle surnaturel qu’il lui confie. Alyne lui révèle un peu trop facilement les conclusions de ses enquêtes (le secret de l’instruction mériterait un peu plus de discrétion). Morgane découvre un peu trop facilement la véritable nature d’Elio et là aussi, l’accepte un peu trop vite (il faut quand même se méfier de tout ce que l’on trouve sur internet, ma petite Morgane…). Mais pour moi, ce n’est pas un défaut car en fait, ces deux histoires sont tout bêtement trop courtes: on aimerait se plonger dans l’enquête surnaturelle d’Alyne, dans les combats nocturnes de Selen, dans les recherches et le cheminement de Morgane. Là où le livre passait vite sur certains sujets, j’avais besoin d’un temps d’adaptation. De nombreuses questions restent sans réponse, comme les différences entre les anges, leurs pouvoirs exacts, leur manière de vivre au côté des humains… Sur un sujet que je ne connaissais pas, ce livre m’a ouvert l’appétit, et je suis un peu restée sur ma faim : je serai ravie de retrouver ces anges déchus dans une histoire plus approfondie qui me permettrait de passer plus de temps en leur compagnie.

La note de Mélu:

Note 4

Un immense merci à Céline Thibaut pour m’avoir proposé de découvrir ce livre et ces personnages.

Un mot sur l’auteur: Céline Thibaut est une jeune auteure française qui en est déjà à son troisième roman. Découvrez sur Ma Bouquinerie:

341290_3005524015769_1192458335_33355098_515714060_o