DSC_0095 (2)

Le nouveau voisin de Harold n'est pas n'importe qui. Frank Goolz, le célèbre auteur de romans d'horreur. Harold est un grand fan. Et il le devient plus encore lorsqu'il rencontre les deux filles de l'écrivain, Suzie et surtout Ilona. Il reconsidère la question lorsqu'il voit des tiroirs s'ouvrir tout seuls dans leur cuisine. Que se passe-t-il réellement chez les Goolz? Et qui est cette effrayante silhouette qu'il aperçoit par leur fenêtre ? Ilona Goolz lui fait alors entrevoir leurs mystères et lui confie un objet magique très puissant: la Pierre des Morts. Son pouvoir est immense, mais celui qui s'en sert peut perdre bien plus encore.

Un véritable roman d'horreur pour la jeunesse, un vrai livre qui fait peur. Voilà comment l'auteur me l'a vendu lorsque je l'ai rencontré au salon du livre de Saint-Raphaël.Et je dois avouer qu'il avait bien raison. C'est un vrai plaisir de lire un livre qui ne prend pas de gants. Il y a de vraies créatures terrifiantes, des ambiances dignes de films d'horreurs, des morts, du sang, de l'angoisse, tout ce qu'il faut pour les lecteurs de Chair de Poule qui ont grandi. J'ai retrouvé les vrais frissons de mon enfance, quand je cherchais à lire Christopher Pike ou mes premiers Stephen King sans les comprendre. J'approuve la prise de risque et je souscris à cent pour cent.
La mise en abyme du personnage du romancier est savoureuse. Frank Goolz est complètement barré. L'idée, derrière tout cela, est que ses fameux romans d'horreurs qui font trembler avec délices des milliers de lecteurs ne sont pas vraiment des fictions mais bien des frayeurs réellement vécues, source d'inspiration inépuisable qui l'emballent au plus haut point, mais qui désespèrent sa famille qui subissent à ses côtés. Lui, par contre, n'a pas peur d'aller se frotter aux phénomènes les plus terrifiants avec un aplomb qui frôle l'inconscience. J'ai adoré.
Et puis, il y a aussi une vraie romance pré-adolescente, bien construite et pas niaise. C'est difficile à faire. Et je ne peux que saluer la justesse avec laquelle l'auteur a su cibler son public. 

La note de Mélu:

Note 5

 

Un mot sur l'auteur: Gary Ghislain est un auteur français (très sympa) qui écrit en Anglais (mais qui est bien traduit).