genevi_ve001L'auteur: Encore une fois, je vous parle d'un recueil de Geneviève Convain. Cliquez ici pour retrouver les autres articles qui lui sont consacrés.

Le livre: Ce court recueil rassemble des éclats de petits bonheurs et les plus grandes inspirations de la vie. Au centre, la vie elle-même. C'est en effet une figure maternelle qui prédomine dans ce recueil, depuis l'enfant à naître jusqu'à la mère devenue grand-mère. On y croise le couple, et l'enfant interrogeant ses aïeux. C'est le cycle de la vie, transmis de l'une à l'autre à travers la voix de la poétesse, qui s'écoule doucement d'un poème à l'autre. On y croise la poétesse qui exprime ses angoisses sur sa propre parole. Et parfois, moins gaie, cette voix de femme qui regarde en arrière, qui s'assure qu'elle a bien réussi à mettre les choses en ordre dans son monde avant de se reposer.

C'est toujours très difficile de parler de poésie. Aussi, après vous avoir esquissé les thèmes qui jalonnent ce petit recueil, je vous en livre deux extraits.

La Curée
Ils ont bavé sur moi,
brodé, interprété,
faussé et dévoyé
mes propos maladroits.
Ils ont ironisé
pour mieux se faire entendre,
pour semer et répandre
ce qui les arrangeait.
Ils se sont arc-boutés
sur un mur de mensonge,
derrière s'y sont cachés,
sculptant leur belle image
aux yeux de l'entourage.
Ils m'ont éliminé
proprement, sans me tuer,
ouvertement hautains.
Leur combat était vain,
pour eux j'étais vaincu,
ils étaient satisfaits.

Alors je me suis tu.

***
La femme racine
Une brise l'a emportée,
elle était si légère...

La vie a déversé
sur son chemin de terre
matière à trébucher,
douleurs vives à se taire.

Vaillante et volontaire
sous son aspect fragile,
quelquefois malhabile,
elle est mère et grand-mère
de trois générations.
Elle portait cette moisson
comme un immense présent.

Femme de lien et de coeur,
elle a ouvert tout grand
le seuil de sa demeure.
Si ses yeux voyaient flou,
ils sondaient l'intérieur
de chacun d'entre nous.

Elle a atteint cette heure
où tout est derrière soi,
où le corps devient poids,
chaque pensée rumeur,
roulis de souvenirs
qu'on rêve ou qu'on recrée.

Pour moi, elle est une fée,
de celles qui peuvent partir
après avoir semé
un jardin d'avenir.