chaleur_du_sangProgramme de liaison 3ème-2nde

L'auteur: Irène Némirovsky (1903-1942) naît à Kiev et connaît l'exil pendant la révolution russe. Installée à Paris, elle devient une personnalité littéraire des premières années 1930, mais subit "l'aryanisation" de l'édition et ne peut plus publier. Elle est déportée à Auschwitz où elle sera assassinée.

Le livre: Dans un petit village, Silvio, le narrateur, vit paisiblement entouré de ses cousins François et Hélène, de leur fille Colette sur le point d'épouser Jean Dorin, et de la demi-soeur d'Hélène, Cécile, qui a recueilli une orpheline Brigitte, qui deviendra très amie avec Colette. Les souvenirs s'échangent, la vie paysanne suit son cours. Mais lorsque Jean Dorin meurt noyé, ce paisible bonheur vole en éclat devant les secrets qui se dévoilent les uns après les autres.

Un roman qui se laisse lire. Les personnages ne sont pas bien approfondis, mais le narrateur par contre est un modèle de réussite, ce vieux cousin célibataire qui vit sa vie sans se mêler de celle d'autrui, alors qu'il est au coeur de l'histoire qu'il raconte. Le début du livre peut décourager, tant il est convenu et champêtre (un peu comme peuvent lasser certains romans de George Sand). Mais à partir de la mort de Jean, les choses se déroulent très bien et l'on avale les deux cent pages sans presque s'en rendre compte. Pas une grande merveille artistique, soit, mais un bon roman classique tout de même.

P.S.: mon édition ne porte pas cette photo sur la couverture, et je la trouve un peu trop sulfureuse. Ne vous attendez pas à un soupçon d'érotisme dans ce roman, à peine quelques élans passionnés, sans plus.