rien_de_graveL'auteur: Justine Lévy (née en 1974) est la fille de l'écrivain Bernard-Henri Lévy.

Le livre: une femme se livre, ses pensées, sa vie, pèle-mêle. Rien ne va, elle ne se reconnaît plus vraiment. A l'origine de son mal-être, un traumatisme: son mari l'a quitté. Pour une autre. Une très belle femme. Une mannequin. Qui était la compagne de son père. Et de là, tout s'enchaîne, la dépression, la solitude, l'auto-destruction.
Ce livre m'est littéralement tombé des mains. Le petit parfum de scandale qui l'auréolait m'avait attiré suffisamment pour l'emprunter à la bibliothèque. En effet, Justine Lévy y raconte, à mot (à peine) couverts, comment son mari Raphaël Enthoven l'a quitté pour Carla Bruni (future première dame de France) qui était à l'époque la compagne de Jean-Paul Enthoven, le père de son mari. Oui, dit comme ça, c'est mieux que Gala. Mais dans le livre, mon dieu que c'est mou! Le style est haché, probablement aussi chaotique que la jeune femme qui raconte l'histoire, mais j'ai plutôt eu l'impression d'un livre qui partait dans tous les sens sans avoir rien à raconter vraiment. Les seuls moments qui ont retenu mon attention sont ceux où elle évoque la relation adultère de son mari, quasiment incestueuse, avec cette femme qui a choisi son visage sur ordinateur avec son chirurgien. Là, au moins, le cynisme fait mouche. Pour le reste, j'ai sauté des paragraphes, puis des pages, avant de refermer le livre. Pas pour moi, les introspections désordonnées.