29 mars 2010

Grains de beautés

L’auteur: Si vous êtes déjà venus sur mon blog, vous avez peut-être déjà croisé Frédéric Clément, le peintre et illustrateur, là par exemple. Découvrez ici le poète et romancier. Le livre: Nous sommes en 1764. Le peintre miniaturiste Zérène, élève du célèbre Boucher, est appelé chez la Marquise Adélaïde des Ailleurs, une jeune veuve pas si éplorée, pour faire son portrait ainsi que celui de sa famille. Le peintre s’enflamme vite pour l’exquise marquise, et détaille avec ses craies et ses pinceaux les charmes de sa douce. Celle-ci lui... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 mars 2010

Sandrine Gestin: L'éveil des fées

Je terminerai ce Printemps des Poètes par une artiste peintre qui compose aussi à l'occasion quelques vers. pour accompagner ses créations. Sandrine Gestin à travers les fées fait le constat d'un monde qui a perdu sa magie. Mais ses petites fées, disséminées, voleront toujours pour ceux qui veulent encore s'émerveiller un peu... *** L'éveil des fées Les Fées se lèvent,se déplient,et s'étirent.Fleurs sauvages, belles et sages.Leurs yeux d'ambre s'ouvrent sur le monde.Un battement d'ailes, un instant de stupéfaction,et les larmes... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mars 2010

Guillaume Apollinaire: Calligramme à Lou

Apollinaire a inventé les calligrammes. Il est très amoureux de Louise de Coligny, qu'il surnomme Lou. Elle ne l'aimera jamais, mais lui inspirera une très belle correspondance ainsi que quelques-uns de ses plus beaux poèmes. Lou reste donc une muse, un être de mot et de papier, auquel la plume du poème donne corps, et même un visage... ***
Posté par Melusine1701 à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mars 2010

Corneille: Stances à Marquise

Pierre Corneille n'est pas qu'un grand dramaturge, c'était aussi un grand coureur de jupon, notamment avec ses comédiennes. En 1659, il s'éprend de la comédienne Marquise du Parc. Mais il a déjà plus de cinquante ans, et la jolie Marquise, du haut de ses vingt-cinq printemps, se moque de son prétendant grisonnant. Il lui écrit donc ces stances, pour lui rappeler qu'elle aussi, un jour, sera vieille et ridée. Vieil aigri, va! ***Stances à MarquisesMarquise, si mon visageA quelques traits un peu vieux,Souvenez-vous qu'à mon âgeVous ne... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 mars 2010

Paul Verlaine : Birds in the Night

On connaît le  Paul Verlaine des Poèmes Saturniens, le Verlaine en pleine effusion poétique avec Rimbaud. N'oublions pas que ce brave Verlaine était aussi un mari et un père de famille. En 1872, il abandonne son épouse, Mathilde, pour fuir à Bruxelles avec Rimbaud. Mathilde demande la séparation des corps et des biens, et Verlaine est déchiré par cette rupture (ben voyons!). Il écrira ainsi dans Romances sans paroles des vers qui rappellent beaucoup ce conflit conjugal et les reproches qu'il a pu adresser à son épouse. Je vous... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mars 2010

Martial : Epigrammes

La femme n'a pas été qu'une muse inspiratrice célébrée dans la poésie. Preuve en est avec Martial. Au Ier siècle après Jésus-Christ, ce poète latin se plait à attaquer dans ses épigrammes (courts poèmes acerbes) les femmes auxquels il trouve toujours quelque chose à redire. Morceaux choisis de misogynie...*** Tu veux, Paula, te marier avec Priscus : tu ne m'étonnes pas : tu as du goût. Priscus ne veut pas se marier avec toi : lui aussi a du goût.*** <!-- /* Font Definitions */ @font-face ... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2010

Louis Aragon : Les Yeux d'Elsa

Après une semaine consacrée aux poétesses, je vous propose de nous orienter cette semaine vers les représentations de la femme en poésie. Nous commencerons par quelque chose de bien conventionnel: la femme aimée. Pour être moins conventionnel, je vous ai choisi un poète qui a toujours affirmé son attachement au surréalisme. Louis Aragon est un poète très populaire depuis les années 1920 jusqu'à sa mort. Il a consacré un recueil à sa compagne, Elsa Triolet, qui s'ouvre sur ce poème.***Les Yeux d'ElsaTes yeux sont si profonds qu'en me... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mars 2010

Michèle Viallet : Vertiges

Michèle Viallet a enseigné pendant vingt ans l'histoire et la géographie dans la région de Grenoble. Elle a publié quatre recueils de poésie et un témoignage, Dans la tourmente de l'épilepsie, aux éditions L'Harmattan. *** Vertiges Il est de ces vertiges abîmes de pensées, qu'il vaut mieux effleurer au risque de se perdre. Il est des absolus, montagnes invincibles, qu'on chevauche avec rage, soupirs de désespoir. Il est des rêves fous, caprices de la nuit, qu'on agrippe au matin, pour mieux rire le jour.... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mars 2010

Anna de Noailles: Paroles à la lune

Anna de Noailles est une poétesse française du début du XXème siècle, d'origine roumaine. *** Paroles à la lune La lune, dites-nous si c'est votre plaisir, Ô lune cajoleuse !Que les hommes se plient au gré de vos désirs Comme la mer houleuse,Est-ce votre vouloir que ceux qui tout le jour Furent doux et tranquilles,Succombent dans le soir au péché de l'amour Par les champs et les villes ?- Les baisers montent-ils vers vous comme de l'eau Qui se volatilise,Pour faire, à votre front vaniteux, ce halo Dont sa pâleur s'irise... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mars 2010

Geneviève Convain: Vierge Noire - Singulière

Geneviève Convain est une poétesse grenobloise qui me tient particulièrement à cœur. Pour l'occasion, je vous offre deux de ses poèmes. Le premier a été écrit à l'occasion d'une exposition consacrée aux Vierges Noires. Le second est tiré de son recueil Eclats de Soleil.***Vierge noireDans l'ovale de son corpscomblé par son enfant,elle laisse oeuvrer le temps.De la vie à la mortdevine-t-elle le cheminqu'un jour son fils suivra,celui du Golgotha?Ni ses bras ni ses mainsn'entravent sa liberté.De sa grotte fécondeelle le remet au... [Lire la suite]
Posté par Melusine1701 à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,