DSC_0094

L'Angleterre a gagné la guerre de Cent Ans. Jeanne d'Arc a été tuée au combat sans qu'il n'en ressorte rien. En 1452, un roi unique se trouve donc sur le trône de France et d'Angleterre: Henri II, surnommé le roi de fer. Or, le roi va mourir. Et sa succession provoque l'ébullition. Le Dauphin Henri est déjà à moitié fou et la seconde épouse du  roi, la reine Isabelle, espère bien lui supplanter son fils, encore tout petit, afin d'en assurer la régence. Mais elle a en face d'elle bien des obstacles. A commencer par la princesse Elisabeth, la fille de la première reine, qui ne compte pas se laisser écarter. Mais aussi, Guillaume, le fils batard du roi, grand chef militaire particulièrement déterminé. Sans parler de Charles d'Orléans, descendant direct des anciens rois de France devenu  poète, ou de Charles le bâtard, fils très fortement supposé du dernier roi de France Charles VI et actuellement prisonnier de guerre. Ou encore des ducs de Bourgogne, dont le dernier fils Charles le Téméraire a été marié à la fille du roi mourant et que son clan verrait bien pousser vers le trône à cette occasion. Qui tirera son épingle du jeu et récupérera la tant convoitée couronne?

Oui, moi aussi, je trouve que ça fait beaucoup de Charles là-dedans, surtout pour une uchronie qui leur donne un autre rôle que celui qu'on connaît, il y a de quoi s'emmêler les pinceaux! Du coup, j'ai souvent dû revenir aux arbres généalogiques des personnages au début du livre pour être sûre de bien comprendre les enjeux. Il faut dire que les liens royaux au Moyen Age, ce n'est pas ma tasse de thé. Mais je tenais à faire les choses bien. Et j'ai bien fait, parce que je trouve que mon résumé est à la fois fidèle et clair (je me lance quelques fleurs au passage).
C'est donc quelque chose que j'ai aimé dans ce roman : l'action est ramassée autour des quelques jours d'agonie du roi, dans le huis-clos du Louvre, et malgré la complexité des forces en présence, on ne s'éparpille pas. Je ne garantirai pas d'avoir tout compris, mais j'ai au moins pu suivre qui était opposé à qui, qui était allié à qui et ça, c'est un très bon point car la grande tension a réellement pris avec moi : je n'ai pas lâché le livre avant de savoir qui allait réussir à prendre la couronne.
Plus particulièrement, j'ai adoré les personnages secondaires, un peu annexes, auxquels on ne s'attend pas. Je me suis beaucoup attachée au rôle donné à Agnès Sorel, celle qui aurait dû être la favorite de Charles VII. Le roi qui lui donna la célébrité s'est fait évincer de l'Histoire? Pas de problème, elle revient dans un rôle de conspiratrice en faveur de la couronne de France! J'ai aussi beaucoup aimé le pauvre Charles le Téméraire, marié à une princesse pour des raisons politiques mais très amoureux de son maitre d'arme et qui est avant tout un pion dans les projets de la maison de Bourgogne. Et n'oublions pas Clément, le nabot bossu, le fou du roi, un rôle qui n'a jamais existé au Louvre mais qui est importé de la culture royale anglaise, prêt à tout pour un sourire de sa princesse. 
Les personnages réels sont complètement repassés au prisme de cette nouvelle version noire et teintée d'ésotérisme. J'ai trouvée fascinante cette reine Isabelle prête à invoquer tous les démons de l'Enfer pour se maintenir au pouvoir, ou Guillaume, le fils bâtard du roi qui reconstitue une armée de chevaliers de la table ronde avec ce que ça implique de spectacle et de prestance. C'est avec beaucoup d'ironie que le fameux Charles VII (celui de Jeanne d'Arc, si vous avez suivi) devient un prisonnier oublié de tous. 
Malgré un titre un peu facile, c'est donc un roman plutôt bien fichu et avec un final en grand spectacle, avec de petites annexes très sympa, comme  un ensemble d'explications sur l'uchronie et son fonctionnement par un Antoine Hiloi qui vous retournera le cerveau une dernière fois avant de vous rendre à l'Histoire officielle.

La note de Mélu:

Note 4

 

Un mot sur l'auteur: Sébastien Capelle est un auteur français qui a écrit plusieurs uchronies mais aussi de la science-fiction. D'autres de ses oeuvres sur Ma Bouquinerie:

napoléon

 

Et si vous voulez vous procurer ce roman, ou les autres de l'auteur, vous pouvez les trouver sur son site ici !