le tueur sans nom 4

[Pour rappel, il s’agit d’un roman par épisode. Je vais donc essayer de respecter le rythme et de publier mes critiques au fur et à mesure. Elles seront forcément courtes!]

Plus un instant à perdre. Les intentions du tueur ont été révélée. C’est bien sa vie qu’il raconte à travers ses meurtres, tout en laissant un jeu de piste personnalisé au lieutenant Karen Spergo. C’est désormais entre la flic et le tueur que tout se joue… ou y aurait-il une autre personne dans l’équation, dans un rôle qu’on ne soupçonnait pas? Quoi qu’il en soit, c’est une course contre la montre qui se lance puisque le propre fils de Karen a été pris pour cible maintenant.

J’admets, je me suis faite avoir. Comme une bleue, même. Le retournement de situation finale sur l’identité et les motivations du tueur a été redoutable. J’ai foncé tête baissée dans le piège que m’avait préparée une auteure aussi habile que je l’espérais. Un subtil jeu de points de vue et des constructions soignées de personnage m’ont permis d’être bluffée. Toutes les cartes sont redistribuées dans ce dernier épisode et tout prend sens de manière lumineuse. Chapeau.
L’autre enjeu était de faire durer le suspens final. Qui est le vrai méchant de l’histoire, qui va tuer qui, qui va s’en sortir, voilà ce qui se joue au fond de cette forêt qui devient le théâtre du dénouement comme elle était celui du lancement de l’intrigue. La boucle se boucle. De rebondissements en rebondissements, la dernière page arrive à toute vitesse.
Ce qui donne un roman finalement assez court, tous les épisodes mis bout à bout. Je regrette un peu qu’il n’y ait que quatre épisode, car je pense que certains aspects de l’intrigue, un peu plus développés, auraient pu donner encore de la profondeur à ce roman. Je pense également que le format par épisode aurait pu être mieux exploité, j’ai eu l’impression d’un découpage un peu arbitraire, là où une unité par épisode m’aurait paru très intéressante. Mais j’ai cependant beaucoup apprécié ma lecture et je vous recommande l’intégrale!

La note de Mélu:

Note 4

Pari tenu!

Un mot sur l’auteure: Karine Carville se définit comme une écriveronne et se présente sur son site ici. D’autres de ses oeuvres sur Ma Bouquinerie.

Esteb Le journal de L le tueur sans nom ép 1  Afficher l'image d'origine