Afficher l'image d'origine[Pour rappel, il s'agit d'une série de critiques un peu particulière: je teste la lecture d'un roman par épisode. Je vais essayer de me tenir à un épisode par semaine jusqu'au cinquième qui vient de sortie afin que mes critiques reflètent l'expérience de lecture. Elle seront donc forcément courtes!]

Forcées de collaborer, Mylvena la chevalière et Fareylia l'enfant-griffon, sur le chemin de la capitale de Centoria, se retrouvent aux prises avec un dragon de pierre particulièrement virulent. Même si leur combat est le même et leur union est profitable, elles ne peuvent s'empêcher de rivaliser de bravoure et d'ardeur pour mettre à bas cet ennemi. Le voyage va être long... Surtout lorsqu'elles constatent, arrivées à Centoria, que la ville est dans un état épouvantable. La population meurt, victime d'un mal étrange et les dirigeants ne les accueillent pas à bras ouverts.

Les épisodes s'allongent et continuent à dessiner cet étrange duo. On aurait pu penser qu'en étant confronté au danger, elles s'unissent au moins temporairement. Il n'en est rien: même devant le dragon, les deux héroïnes ne peuvent s'empêcher de se repousser mutuellement et de vouloir faire cavalier seul en affrontant le dragon avec ses propres capacités. Le duo tient donc ses promesses de tension, comme si il y avait toujours un ennemi insoupçonné dans la pièce.
La découverte de la capitale est un réel choc. La vision apocalyptique de cadavres jonchant le sol, de corps meurtris, de cannibalisme, fait froid dans le dos. Sans parler de la misogynie des dirigeants, qui en plus voient d'un très mauvais oeil arriver les envoyées du roi Viktor, qu'ils tiennent pour responsable des dégâts créés par le bouclier magique et des heurts avec les créatures qui en résultent. Environnement hostile quand tu nous tiens... Je retrouve ce qui me plaît dans cette série: un duo de personnages féminins atypiques, fort et électrique et un traitement original de la magie, outil d'un système politique qui ne cède pas à la facilité d'intrigue.

Un mot sur l'auteure: Rose Berryl s'est fait connaître en 2004 avec sa saga fantasy Damenndyn. Elle vit actuellement au Québec. Dautres de ses publications sur Ma Bouquinerie:

nekromantia roseberryl-nekromantia-l_ombre_des_morts2 Nekromantia, épisode 3 : Le Conseil de L'ordre par Berryl