manuel de mise en scène

Dans le théâtre, on s’intéresse beaucoup au métier de comédien, à celui de l’auteur, mais il n’existait pas encore de manuel destiné au metteur en scène. C’est désormais chose faite, car metteur en scène, c’est un métier, qui même si il repose sur beaucoup de passion et de bon sens, mérite quelques clés et modes d’emploi. Depuis le travail sur le texte à l’organisation de la première, en passant par le choix des comédiens et le planning de répétition, ce manuel recense toutes les étapes d’une mise en scène réussie, éclairées de nombreux exemples, conseils théoriques et pratiques.

Je ne suis pas une metteure en scène en devenir, mais j’avoue que je suis curieuse de voir ce qui peut se passer au-delà du texte que je lis et derrière le rideau de la pièce que je vais voir. Voilà pourquoi j’ai voulu découvrir ce manuel et ma première impression a été qu’il est étonnamment accessible. Loin d’être réservé aux spécialistes du métier, il a à coeur de définir tous les termes techniques utilisés et de reprendre beaucoup de choses à la base. Donc, si vous débutez, si vous êtes amateur, vous y trouverez votre compte.
De manière générale, j’ai apprécié que ce livre se veuille complet, à savoir qu’il n’omet aucun des aspects de la mise en scène théâtrale qui, on l’oublie parfois, jusqu’au choix des costumes, des lumières, et ce depuis des multiples lectures de la pièce. Si rien ne m’a paru une révélation totale, j’ai apprécié de tout voir compilé au même endroit dans une organisation très claire et lisible. Toutefois, j’ai réellement été surprise de voir rentrer dans le travail du metteur en scène des choses qui pour moi étaient réellement annexes ou réservées au travail personnel du comédien, comme les exercices d’entraînement et de préparation, que ce manuel replace dans leur rôle déterminant pour entrer dans un rôle en ménageant à la fois la sensibilité du comédien et la vision demandée par le metteur en scène.
Les petits plus selon moi: les rappels à la législation (indispensable) et surtout les anecdotes qui servent d’exemple à la fois historiques et contemporains. Mention spéciale pour la claque, cet ensemble de personne payé pour applaudir très bruyamment afin de motiver le public, ou pour cette superstition qui consiste à fermer les salles de théâtre au moins un jour afin de permettre aux fantômes de jouer leur propre pièce.

La note de Mélu:

Note 5

Pertinent et accessible.

Un mot sur l’auteur: Axel Sénéquier est auteur de littérature jeunesse, de nouvelles et bien sûr, de pièces de théâtre.