hannah et le trésor du dangerous elfHannah a douze ans. Cette année, pour ses vacances, elle s’embarque direction l’Irlande avec ses grands-parents et son petit frère, Hugo, un monsieur je-sais-tout qui ne se gêne pas pour rapporter dès que l’occasion se présente. Pour patienter le temps de la traversée, Hannah erre dans la boutique du bateau. Lorsqu’elle aperçoit une peluche représentant un drôle de lutin, elle ne peut se retenir: elle le glisse sous son manteau et le subtilise. Et bien sûr, Hugo est prêt à aller tout raconter. “Oh celui-là, si seulement il pouvait perdre sa langue!” murmure Hannah. Mais pourquoi Hugo ne peut-l plus prononcer un son? Et pourquoi la peluche se met-elle d’un seul coup à bouger et à parler? Voilà que Hannah, sans le vouloir, a réveillé un Leprechaun qu’une sorcière avait transformé en peluche et qui a exaucé son souhait malheureux. Elle va devoir l’aider à récupérer son trésor pour avoir droit à ses deux autres souhaits et rendre sa langue à son petit frère. Mais pour cela, elle va lui falloir comprendre ce que lui dit le Leprechaun et donc améliorer son Anglais!

Le principe de ce petit livre est très intéressant: il propose une immersion progressive dans l’Anglais. Au début, quelques phrases seulement dont on peut retrouver le sens en scrutant le contexte et peu à peu, l’Anglais devient de plus en plus présent jusqu’à un dernier chapitre intégralement en Anglais. Le but est d’arriver à une lecture fluide qui vise plus à attraper le sens global d’une histoire dont on a déjà pas mal de clés plutôt que d’essayer de traduire. Je me suis prise au jeu, surtout que comme il s’agit d’un niveau d’Anglais CM2, je n’ai eu aucune difficulté à passer d’une langue à  une autre.
Ce que j’ai surtout apprécié, c’est que le livre ne se contente pas d’être un outil linguistique. Il permet aussi au lecteur de découvrir quelques aspects de la culture irlandaise. A commencer par le leprechaun, le lutin irlandais gardien de trésor. Mais aussi l’histoire entre l’Irlande du Nord et l’Irlande du Sud, la guerre qui les a opposé et la frontière que tout le monde connaît encore aujourd’hui. L’un dans l’autre, l’histoire forme un tout très cohérent avec la forme pour les jeunes lecteurs.

La note de Mélu:

Note 5

Une très belle idée.

Un mot sur l’auteure: Stéphanie Benson est une auteure britannique mais qui écrit en français. D’autres de ses oeuvres sur Ma Bouquinerie:

shooting star