les étoiles de Noss HeadHannah a bientôt dix-huit ans. Elle enrage à l’idée que ses parents la forcent à partir en vacances avec eux en Ecosse. Elle qui voulait fêter son anniversaire en France avec ses copines, la voilà embarquée à Wick chez sa grand-mère. Heureusement, elle y retrouve un ami d’enfance et profite d’un paysage aussi sauvage qu’envoûtant. Mais parmi les jeunes de Wick, son chemin croise régulièrement celui d’un mystérieux jeune homme brun au regard vert dévastateur. Ses amis ont beau lui dire que de drôles de rumeurs courent sur lui, elle ne peut s’empêcher de se trouver sur la route de Leith Sutherland.

Ce livre, je voulais le lire parce que j’aime beaucoup la plume de Sophie Jomain. Et j’ai eu le plaisir de la retrouver: elle se lit toujours avec une fluidité certaine, et l’on retrouve même, dans la seconde partie du roman, les pointes d’humour qui m’avaient tant plu dans ses autres romans. Ici, j’ai eu aussi le plaisir d’y trouver un décor original et fascinant: cette histoire nous emmène dans les landes écossaises, où l’on monte au sommet des vieux phares et où la mer est bordée de rochers plutôt que de sable blond. J’ai été séduite, même si j’aurais aimé quelques descriptions plus évocatrices.
Il faut tirer un coup de chapeau aussi à la mythologie proposée dans ce livre qui a le mérite d’être particulièrement détaillée. C’est de loup-garous qu’il va s’agir, et il n’y en a pas un seul type mais cinq, chacun avec son physique, son comportement et ses pouvoirs particuliers. Et dans sa mise en oeuvre également, les trouvailles sont légion pour rendre l’univers fantastique tangible et cohérent, depuis les effets provoqués par les parfums sur les loups jusqu’aux vêtements oubliés pendant les métamorphoses et ramassée par une quelqu’un qui pensait bien faire. Ce souci de réalisme dans le fantastique donne beaucoup de poids à cet univers.
En revanche, j’ai été un peu déçue par l’intrigue. Je l’ai trouvée vraiment très attendue, très déjà-vu. On a encore affaire à une adolescente en fleur, un peu banale, pas franchement séductrice, qui tombe sur le garçon le plus beau de la terre qui, comme par hasard, tombe follement amoureux d’elle. Et comme cette relation est bien trop dangereuse pour la pauvre humaine, cela va poser problème. On a même droit à la scène où il s’éloigne d’elle pour mieux la protéger et où elle déprime tellement qu’elle se met en danger. Et bien sûr, cette héroïne est surtout là pour se pâmer d’amour et se faire sauver. Mon féminisme grogne encore plus quand ce sont des romans jeunesse.

La note de Mélu:

Note 3

Je ne me suis pas ennuyée, mais ce genre d’intrigue n’est décidément pas pour moi.

Un mot sur l’auteur: Sophie Jomain est une auteure française qui écrit du fantastique pour la jeunesse et pour adulte.. D’autres de ses romans sur Ma Bouquinerie:

Pamphlet-contre-un-vampireles anges mordent aussi  les anges ont la dent dure