carnacCarnac, petite ville de Bretagne célèbre pour ses alignements de menhirs aussi mystérieux que populaires. A la maison des mégalithes, une jeune femme s’absorbe dans la contemplation d’un pendentif d’ambre. Soudain, un vertige, et nous voici transporté plus de trois mille ans avant notre ère. Les célèbres menhirs viennent d’être érigés, avec le plus grand soin: ils sont les principaux témoins de la puissance spirituelle du village. Un mort, un menhir. Erhar a pour mission de graver et d’orner ces menhirs. Amoureux de la jolie Syll, il lui offre un collier d’ambre en gage de son affection. Mais tous ne portent pas les menhirs en si haute estime: nombreux sont ceux qui pensent qu’une force armée impressionnerait plus les villages du Nord que les pierres dressées. Un jour, on confie au petit frère d’Erhar la conception du nouveau site de menhirs. Mais un terrible accident fait basculer la vie d’Erhar. Renfermé, perdu, il s’isole de plus en plus… et devient de plus en plus dur avec son entourage.

Cette bande-dessinée nous transporte aux origines de ces menhirs qui ont traversé les millénaires. Si vous n’avez pas visité le site, vous pouvez encore avoir de fausses idées sur les menhirs, notamment sur leur pseudo origine celtique. Non: ils sont bien préhistoriques, à une époque où la spiritualité est encore toute empirique mais bien présente, et où les confrontations entre armes et esprit est déjà bien présente. J’ai peu lu d’intrigues se déroulant à la préhistoire et l’originalité de cette époque m’a séduite: dans cette société primitive, peu de moyens, et pourtant on y découvre déjà le culte des morts, le complot, l’amour et le désir de beauté et d’ordre.
Faire du menhir si cher à Carnac non pas un simple élément de décor mais bien un acteur de l’histoire à part entière était un joli défi. Il est réussi: plus qu’un objet, le menhir incarne une destinée, et même une allégorie de la vie d’Erhar qui à force d’immobilité et de dureté se fond avec les menhirs qui lui avaient tracé sa vie et sa disgrâce. De grandes planches nous montrent donc ces alignements magistraux et s’appliquent à leur donner vie!
Je ne peux donc que saluer cette collection, en partenariat avec les monuments nationaux, qui nous fait revivre les grandes heures de ces sites qui font que notre pays est beau et regorge d’histoire et de personnes à raconter.

La note de Mélu:

Note 5

Un très beau souvenir.

Un mot sur l’auteur: Laurent Bidot (né en 1967) est un auteur et scénariste de bande-dessinée français. On lui doit également des albums consacrés à l’histoire de la Grande Chartreuse, du Mont Saint Michel ou à l’ascension du Mont Blanc.

challenge petit bac

catégorie “partie du corps”