l-usurpateurLorsqu’il reçoit un email lui annonçant que sa vie passé s’achève, Adam Scott n’y prête pas vraiment attention… Quelle n’est pas sa surprise de se réveiller sur un bateau à la dérive sans la moindre idée de comment il est arrivé là. Les papiers dans ses poches ne sont pas les siens. Pire: le visage dans le miroir n’est plus le sien non plus. Il est devenu Matt Dacos, un homme dont il n’a jamais entendu parler. Ramené dans un hôpital au Royaume Uni, il décide de filer en douce pour comprendre ce qu’on a fait de sa vie. Il commence à paniquer lorsqu’un avis de recherche lui apprend que Matt Dacos est recherché pour le meurtre de l’infirmière de l’hôpital qu’il vient de quitter. Quant à Adam Scott, il est aussi recherché par la police: après la disparition de son épouse et de ses enfants, la police découvre des documents bien compromettants dans son ordinateur. Le voici lancé sur la piste de sa propre identité tout en cherchant à échapper aux deux policiers qui le traquent…

Ce thriller se dévore en quelques heures tant son rythme et son style sont haletants. Les chapitres, très courts, alternent la quête du protagoniste et celle des deux enquêteurs lancés l’un après Adam Scott, l’autre après Matt Dacos. Certains sont entièrement dialogués, rendant le récit très dynamique. J’ai beaucoup aimé le mystère autour de cet homme à qui on a volé sa vie, son identité et son apparence. Qui peut lui en vouloir à ce point-là? Qu’a-t-il fait pour mériter qu’on lui vole sa vie? Son désespoir est touchant, tant quand il essaye de joindre sa famille que lorsqu’il tente de dresser la liste de ses ennemis ou qu’il se voit obligé de se rentrer dans un foyer qui n’est pas le sien. Mais ce qui rend le récit plus subtil encore, c’est que les trois enquêtes sont très complémentaires et finissent par se reposer les unes sur les autres, de plus ou moins bonne grâce car si les policiers peinent à accepter qu’ils enquêtent en fait sur la même personne, ils peinent encore plus à admettre qu’il recherche finalement les mêmes réponse qu’eux et peut les aider. De course-poursuite en sauts vertigineux et fusillades à volonté, l’action n’est pas en reste et nous donne souvent l’impression d’être devant un épisode des meilleures séries du genre. Pour une lectrice réfractaire au genre, avouez que c’est plutôt bon signe.

La note de Mélu:

Note 5

Une bonne surprise qui remplit parfaitement le contrat.

Un mot sur l’auteur: Jaal est un auteur français qui a commencé avec une série pour la jeunesse, Peter Poth, avant de signer deux trhiller. D’autres de ses livres sur Ma Bouquinerie:

peter poth

challenge petit bac

catégorie “insulte/gros mots”