train-train au congoTintin au Congo est-il un album raciste? Son auteur doit-il être condamné? C’est en tout cas l’avis de militants antiracistes qui harcèlent Saint-Tin, descendant présumé du célèbre reporter belge, et n’hésitent pas à vandaliser le Moulin Tsar, demeure du capitaine Aiglefin. Au point de le pousser à bout: un beau matin, le capitaine disparaît! Où a-t-il bien pu se réfugier? C’est alors qu’on annonce la création d’un nouvel état en Afrique: l’Ethyliopie, à côté du Congo, qui vit de l’exportation de vin et qui fait des bénéfices records! Alors que la communauté internationale s’interroge sur l’identité du créateur de cette étrange contrée, voilà qu’une délégation est officiellement convoquée, laquelle comprend étonnamment Saint-Tin et le professeur Margarine, entre autres personnalités. si Saint-Tin se doute de l’identité de leur hôte, le professeur est ravie: voilà enfin l’occasion de mettre à l’épreuve sa théorie sur le suricate mandoue, une créature capable de guider jusqu’au mythique cimetière des éléphants.

J’avais beaucoup entendu parler de cette série, ne serait-ce que parce que j’avais déjà adoré la plume de Gordon Zola dans Qui veut la peau de Marc Lévy et Les Parasites Artificiels. Vous l’aurez compris: il s’agit d’une parodie des albums de Tintin. Et en cela, on part sur des bases burlesques à souhait: le capitaine Aiglefin crée en Afrique un état dédié au vin, où tous les noms ont un rapport avec la beuverie et les raisons de rire sont nombreuses. Sans parler du plaisir à décoder tous les noms déformés des personnages, des citations poétiques du perroquet Lou, ou encore des tentatives du professeur Margarine pour appâter le mystérieux suricate. Mais là où j’ai été le plus surprise, c’est qu’on a là une parodie extrêmement fine, puisqu’elle commence à la couverture de l’album, et qu’elle se poursuit par une véritable critique des jugements à l’emporte-pièce sur une l’oeuvre elle-même et sur la polémique de l’album qui l’a inspiré, en passant par un personnage de Saint-Tin particulièrement sérieux et calme au vu de tous les personnages déjantés qui l’entourent. Pour terminer, c’est un roman avec une véritable aventure, beaucoup d’action, de course-poursuite, et de dangers! De quoi me faire préferer la parodie à l’original.

La note de Mélu:

Note 5

Un bon moment de rigolade moins superficiel qu’il n’y paraît. Un immense merci aux éditions du Léopard Masqué pour l’envoi de ce livre, dont je vous rappelle d’ailleurs qu’il existe presque vingt autres tomes, un pour chaque album!

Un mot sur l'auteur: Gordon Zola est un auteur spécialisé dans le roman humoristique. Il mène notamment la série des enquêtes du Commissaire Suitaume et celle des aventures de Saint-Tin.