Déjà lue, déjà encensée et voici que Babelio la propose en livre audio, cette tulipe… Je saute alors sur l’occasion!

la tulipe noire audioPour rappeler l’intrigue de ce court roman, je m’autocite, suivant ma critique du roman:

Nous sommes en Hollande, en 1672. Les frères Jean et Corneille de Witt sont accusés de haute trahison envers l'Etat, et sont mis en pièce par la foule en colère. Mais Corneille de Witt, avant d'être arrêté, a confié des documents à son neveu, Cornélius Van Baerle, sans lui préciser ce que contenaient ces documents. Or Cornélius, à mille lieues des affaires politiques de son oncle, n'a qu'une passion: les tulipes, symbole et fierté de la Hollande. En amoureux des fleurs, il s'applique à créer la mythique Tulipe Noire, celle pour laquelle la Société Horticole de Harleem offre une récompense de cent mille florins. Il est tout prêt de réussir, ce qui attise la jalousie de son voisin, tulipier lui aussi, prêt à tout pour empêcher cette tulipe de fleurir, quitte à révéler l'existence de documents compromettants chez Cornélius.”

Tout d’abord, je regrette de devoir déplorer la manière de lire de Mathurin Voltz. Sa voix est certes chaude et agréable, mais il a tendance à tout lire d’un ton égal, et on ne ressent pas vraiment ni l’emphase romantique ni la dramatisation populaire ni même la légèreté pimpante qui m’avaient ravie à la lecture de Dumas. C’est globalement assez lent, et les trois ou quatre premiers chapitres où l’on explique les subtilités politiques qui ont conduit à l’emprisonnement et à la condamnation des frères de Witt m’en a presque paru ennuyeux. Heureusement, les choses s’améliorent un peu par la suite, et le ton colle mieux à la naïveté bienveillante de Cornélius, même s’il manque encore un peu de relief. Pour le reste, c’est un plaisir de s’entendre conter une histoire aussi attachante: là où le narrateur prend le temps d’insister sur le charme d’une scène, de nous rappeler les choses qui ont eu lieu auparavant, de nous guider dans la compréhension, de nous annoncer que les informations viendront, bref: de nous accompagner, le conteur nous entraîne plus encore, et l’on se laisse encore plus emporter par une histoire qui coulait déjà avec une fluidité étonnante. Encore une fois, j’ai été attendrie par cet excentrique tulipier, émue par les efforts et le dévouement de Rosa pour attirer son attention, inquiète devant les proportions que prend la jalousie de son rival, prêt à le faire arrêter et exécuter pour l’empêcher d’avoir les plus jolies fleurs, stupéfaite de voir que les conséquences de son emprisonnement ne valent que parce qu’elles compromettent les chances de floraison (il n’y a ni soleil ni pluie dans une cellule….) et impatiente de savoir si la tulipe de la dernière chance sera effectivement noire…

La note de Mélu:

Note 4

Une écoute agréable d’un roman touchant. Un très grand merci à Babelio et aux éditions Thélème!

challenge petit bac

catégorie “végétal”

tous les livres sur Babelio.com