entremonde_by_diegotripodi-d4lzh3uLes auteurs: Neil Gaiman (né en 1960) est un auteur britannique et scénariste de bande-dessinées. Michael Reaves (né en 1950) est un écrivain américain qui a aussi travaillé sur des scénario de dessins animés.

Le livre: Joey, lycéen un peu maladroit, se perd lors d’une course d’orientation. Un vertige plus tard, et la fille qui l’accompagnait a changé de coiffure et ne semble plus le reconnaître. Même sa mère prétend ne l’avoir jamais vu de sa vie. Joey a à peine le temps de comprendre qu’il a basculé dans une sorte de monde parallèle qu’il est abordé par un certain Jay se présente à lui prétendant tout lui expliquer, puis qu’il est capturé par une étrange sorcière et ses sbires qui ressemblent plus à des méduses qu’à des êtres humains. Lorsque Jay le libère, il apprend que non seulement il est un Marcheur, capable de passer d’une dimension à une autre, mais que tous ses équivalents dans les autres dimensions ont aussi cette faculté et forment une armée chargée de maintenir l’équilibre entre les conquérants un peu trop gourmands.

Au départ, j’ai été très emballée. D’abord parce qu’on est plongé immédiatement dans un univers auquel on ne comprends absolument rien, tout comme le héros, et cette découverte loufoque sur les chapeau de roues donne le ton avec efficacité. J’ai beaucoup aimé l’idée que différentes versions d’un même personnage soient amenés à collaborer, et le système des mondes parallèles est soigneusement construit, avec l’Entremonde où se retrouvent tous les Marcheurs, mais aussi l’Entre-deux, espace intermédiaire peuplé de créatures gélatineuses redoutables soi-disant… sauf si l’on sait communiquer avec elles. Véritable commando, société secrète formé de Joey aux dons trop précieux pour être laissé à disposition d’un membre pas assez solide, le petit groupe de l’Entremonde aurait pu encore plus me plaire… si on s’en était tenu à un univers de science-fiction. Car là où j’ai commencé à décroché, c’est quand on a tout mélangé: certains mondes, en effet, sont gouvernés par la magie. Ainsi, dans l’Entremonde, retrouve-t-on des Marcheurs normaux comme Joey, des cyborg futuristes, mais aussi des anges, aux longues ailes dans le dos, ou encore des loup-garous. Ce qui a encore complexifié les choses, tout en cédant à une facilité que j’ai trouvée bien inutile (la magie, c’est bien pratique pour insérer tout et n’importe quoi dans un récit). Heureusement, la dernière partie trouve un second souffle, puisque ceux qui ont révélé à Joey ses talents de Marcheur peuvent aussi les lui reprendre… A lui de les récupérer pour retrouver sa place!

La note de Mélu:

Note 3

L’un dans l’autre, un bon roman, même s’il joue sur un registre qui ne fonctionne mal avec moi.

bannière 52 livres

16 / 52

etres surnaturels

Catégorie “Loup-Garou”