les chevaliers d'EmeraudeL’auteur: Anne Robillard (née en 1955) est une auteure québécoise plutôt prolifique: on lui doit plusieurs saga qui se compte parfois en dizaines de tomes… Plus d’infos sur son site internet!

Le livre: Sur le continent d’Enkidiev, le roi Emeraude 1er a pris la décision de recréer l’ordre légendaire des Chevaliers d’Emeraude, dissout longtemps auparavant. Ils sont donc sept à reprendre la cuirasse verte. Entraînés au combat et à la magie depuis leur plus jeune âge, ils sont prêts à défendre les valeurs et le territoire d’Enkidiev. Parmi les royaumes à protéger, il y a Shola, un royaume isolé depuis qu’un ancien roi a osé attaquer le royaume d’Emeraude. Aussi, lorsqu’on annonce l’arrivée de la reine Fan de Shola, l’accueil est plutôt circonspect, excepté pour Wellan, le chef de sept chevaliers, qui tombe sous le charme de la sublime reine. Mais l’heure n’est pas aux amourettes: Fan leur a amené sa fille Kira, âgée de deux ans, afin qu’elle devienne un chevalier d’Emeraude. Elle s’éclipse aussitôt cette recommandation faite. Mais la peau violette et les dents pointus de l’enfant éveillent l’inquiétude d’Emeraude 1er : il envoie ses chevaliers à la rencontre de la reine pour exiger des explications sur la fillette qu’on vient de lui confier. Mais lorsque les chevaliers atteignent Shola, ils trouvent le royaume détruit, les habitants massacrés et la reine morte. Il semblerait que l’identité de la petite Kira ait quelque chose à voir avec cette hécatombe, qui ne serait pas la première…

Cette série a beaucoup fait parler d’elle, et je dois avouer que malgré mon manque d’intérêt pour la fantasy, j’étais assez curieuse. Et je suis séduite. L’univers est complexe, mais suffisamment féérique et progressivement expliqué pour que l’on ne s’y perde pas. J’ai d’ailleurs tout particulièrement aimé les noms des royaumes, qui sont ceux de matériaux et pierres précieuses. Mais ce qui m’a surtout plu, c’est l’histoire de Kira, qui tient le récit. Car niveau action, ce tome est assez calme : on y suit les chevaliers qui visitent tous les royaumes aux environs pour les prévenir du danger, et c’est l’occasion à chaque fois de découvrir leurs différents modes de vie, de creuser les personnages puisque les chevaliers sont tous originaires d’un de ces royaumes. Une sorte de belle promenade sur fond d’urgence, avec une tension qui monte au fur et à mesure que l’on en apprend sur l’ennemi et sur les enjeux. Mais le personnage de Kira, son apprentissage, ses mystères, sa solitude, m’ont véritablement accrochée. Dernier détail qui a attiré ma sympathie: l’ordre des chevaliers compte une femme, et même bientôt deux puisqu’il y a deux filles parmi les écuyers. On est donc dans une série pleine de qualité, toute en nuances et qui laisse la part belle aux thèmes plus humains qu’une simple préparation à une guerre générale entre les peuples.

La note de Mélu:

Note 4

Un grand merci aux éditions michel lafonpour m’avoir proposé ce livre en partenariat et pour cette réédition en format poche qui permettra sans doute aux sceptiques de se laisser tenter par cette belle histoire.

bannière 52 livres

4 / 52

challenge petit bac

Catégorie “Métier”

etres surnaturels

Catégorie “Magicien”