comptines-assassinesL’auteur: Pierre Dubois (né en 1945) est un écrivain et scénariste français, surtout connu pour ses ouvrages de féérie et fantastique, et qui se présente comme un “elficologue”.

Le livre: Le Petit Chaperon Rouge, le Chat Botté, Barbe-bleue… Nous connaissons par cœur ces personnages des contes de notre enfance. Et si ils étaient en réalité bien moins féériques qu’ils en ont l’air? Le Chat Botté est ainsi un redoutable tueur en série qui choisis ses victimes sur un seul critère: des handicapés. Les trois souhaits deviennent trois crimes délibérément impunis. Barbe-bleue est un dandy qui s’amuse à terroriser des prostituées si elles entrent dans la fameuse chambre interdite. Un lapin blanc et un as de cœur sont les principaux suspects d’une série de crime. Quand les personnages de notre enfance deviennent des assassins, mieux vaut ne pas craindre les cauchemars, surtout lorsque la jolie Blanche-Neige attire au fond des bois un innocent amoureux…

J’ai failli ne pas dépasser les premières pages. Rien à faire: l’histoire du Chat Botté, dans laquelle je n’arrivais pas à retrouver le chat, me mettait mal à l’aise en plus de traîner en longueur. Rappelons de plus que je ne suis pas une grande amatrice de policier. J’ai pourtant persévéré… Et j’ai bien fait! Dès que j’ai vu apparaître, dans “Le Croquemitaine”, un Sherlock Holmes vieillissant, qui s’ennuie, et qui se régale de courir après un terrible tueur d’enfant revenu d’entre les morts, je me suis prise au jeu. Avec un plaisir non dissimulé, j’ai retrouvé les horribles créatures qui peuplent les contes, passés à la plume cynique et travaillée de l’auteur, mais aussi au vernis de modernité qui leur enlève leur voile de merveilleux et rappelle que ce sont avant tout des monstres cauchemardesques. Dès la troisième histoire, l’humour est devenu franc, et je me suis régalée devant ce très vieil homme saisi d’une subite vigueur sexuelle à cause de son traitement médical, qui devant les refus hargneux de sa femme, s’amourache d’une plantureuse dame. Madame se vengera, monsieur ne se laissera pas faire… Qui gagnera? La Dame Blanche le décidera! De là, les personnages de contes se multiplient, et ne cessent de nous rappeler que pour que ça finisse bien, il faut bien que les méchants battent en retraite, et cela a un prix. Sans grande surprise, mon histoire préférée reste “Barbe-bleue”: lorsqu’une prostituée se voit offrir une somme considérable pour tenir compagnie à un jeune homme raffiné et fortuné dans un beau château à la seule condition qu’elle n’entre pas dans le petit cabinet du bas, tout le monde sait ce qui va se passer. A la différence que cette fois-ci, la jolie dulcinée ne va pas se laisser faire. Rien que pour cette histoire-là, je ne regrette pas ma lecture

La note de Mélu:

Note 4

La première histoire fait baisser la note, mais Barbe-Bleue la fait remonter en flèche!


titre de Mythe, magie, légende

image
2/52