2800137476_aba86c93ffL'auteur: Cicely Mary Barker (1895-1973) est une illustratrice britannique. Au début du XXème siècle, notamment grâce à un certain James Barrie, les fées deviennent à la mode en Angleterre et elle crée des cartes sur ce thème. Séduit, un éditeur lui achète des planches et quelques poèmes. C'est le premier tome d'une série consacrée aux fées sur différents thèmes.

Le livre: dans chacun des arbres qui composent ce livre, une petite fée se cache. Et chacune de ces petites fées a une histoire à raconter, une chanson à chanter. Qui voulez-vous croiser? La fée du pommier? La fée du cornouiller? La fée du chêne, bois noble et ferme comme le coeur des Anglais? La fée du noisetier et ses réserves de fruits qu'elle doit partager entre les écureuils et les enfants? Ou d'autres, aux fruits plus dangereux, qui crient aux enfants de ne pas y toucher?

Ce que j'aime dans la poésie anglaise, c'est qu'elle est extraordinairement rythmée. J'ai lu chacune de ces poésies à voix haute tant j'aime entendre chanter chacune de ces syllabes comme autant de petites comptines. Pleine de vie et de bonne humeur, chacun de ces textes, ne dépassant pas quelques lignes, ressemble à un petit épigramme, une petite citation, qui accompagne un dessin d'une rare finesse. Cramponnées à leurs branches, noyées dans leur fleurs, examinant soigneusement leurs baies, les petites fées et lutins aux joues rebondies et aux cheveux enfantins sont de véritables petits angelots ravissants. Et leurs habits de verdures sont à croquer! Tantôt espiègles, tantôt appliquées, on pourrait presque les entendre rire...

Une de mes préférées (en dehors de celle de la couverture, la fée du saule), la fée du noisetier:

hazelnut

Et côté texte, je vous livre celle de la fée du châtaigner

The song of the Horse Chestnut Fairy

My conkers, they are shiny things
And things of mighty joy,
And they are like the wealth of kings
To every little boy;
I see the upturned face of each
Who stands around the tree:
He sees his treasure out of reach,
But does not notice me.

For love of conkers bright and brown,
He pelts the tree all day;
With stones and sticks he knocks them down,
An thinks it jolly play.
But sometimes I, the elf, am hit
Until I'm black and blue;
O laddies, only wait a bit,
I'llshake them down to you!

La note de Mélu:

Note_5

Ce livre m'a été offert par Lili Galipette pour mon anniversaire, et l'inspiration était d'une grande justesse. Merci Lili!

Et comme il parle de végétaux, il s'inscrit dans le Challenge Petit Bac!

challenge_petit_bac