ombre_blancheL'auteur: Clemence Housman (1861-1955) est une auteure britannique, connue pour son engagement féministe.

Le livre: Par une nuit où la neige tombe fort, une famille travaille au coin du feu. Les hommes taillent le bois, les femmes filent et trient les plumes pour faire des edredons. Le petit Rol joue avec son chiot et se faufile sous les tables. Soudain, des coups sont frappés à la porte et ue petite voix demande plaintivement qu'on lui ouvre. Mais lorsqu'on ouvre... personne. On frappe encore, plusieurs fois. Toujours personne. Le jeune Sweyn décide alors de monter la garde devant la maison, mais il ne voit personne au-dehors. A peine est-il rentré qu'on frappe de nouveau: une jolie jeune femme, toute vêtue de blanc, se glisse cette fois dans la maison. Elle a de longues tresses blondes, porte une petite hache, et très vite, tous dans la maison s'attache à cette jeune promeneuse qui se fait appeler Ombre blanche. Tout le monde sauf Tyr, le chien, qui se montre très hostile. Et Christian, le frère jumeau de Sweyn, qui est arrivé juste derrière elle alors qu'il suivait des empreintes de loup qui s'approchaient justement de la ferme et qui disparaisse en arrivant sur le seuil...

Ce court roman parvient en quelques pages à créer une ambiance très particulière et très efficace. Véritable créature surgie des neiges, Ombre blanche est très vite identifiée comme un loup-garou par Christian, ce qui est renforcé par la réaction instinctive du chien. Mais si elle est mystérieusement inquiétante, lui seul la relie aux disparitions inquiétantes se produisent, alors que Sweyn tombe peu à peu amoureux de la jolie blonde. A l'hostilité de Christian répond la jalousie de son frère, persuadé que c'est parce qu'il aime aussi Ombre blanche qu'il se montre si pressé de la séparer de Sweyn. Une variation sur le thème des frères ennemis qui fonctionne très bien car jusqu'au bout, Ombre blanche reste pour le lecteur cette créature immaculée tant que Christian ne l'aura pas démasquée. Un très beau livre donc, sublimé par la présence des gravures de Laurence et Clemence Housman qui présentent des personnages étonnamment réalistes au milieu duquel surgit, par quelques lignes tortueuses, un personnage mouvant et incertain.

La Note de Mélu:

Note_4

Un grand merci à Karine du Forum Club de Lecture et aux éditions Pré aux Clercs.

Ce livre est une lecture commune avec Anne Sophie.