argentina__argentinaL'auteur: Christophe Léon (né en 1959) est un auteur français qui s'est spécialisé dans la jeunesse. Plus d'information sur son site!

Le livre: Pascal, journaliste, a découvert avec la communauté argentine de France l'histoire de ce pays. Il prend donc contact avec Ignacio, un jeune Argentin qui a vécu la trouble période de la dictature d'une façon très particulière. A peine a-t-il pris contact avec Ignacio, sa voiture brinqueballante et son café imbuvable que celui-ci lui avoue qu'il ne s'appelle pas Ignacio. Il est né Pablo Lomas. Devant le micro de Pascal, Ignacio va raconter. Son enfance heureuse, entre son père, sa mère et sa grand-mère. Et puis un jour, les militaires débarquent, arrêtent toute la famille, jusqu'à la mère enceinte. Ils interrogent Pablo, le rouent de coup, pour qu'il parle des activités de son père, un "syndicaliste" disent-ils. Mais Pablo ne parle pas. Séparé de sa famille, il devient Ignacio, intégré à la famille du colonel Gutierrez., les meurtriers de ses parents.

L'histoire de l'Argentine, dont les mère de la place de Mai font vivre encore le souvenir tous les dimanches à Buenos Aires, m'a toujours bouleversée. Tous ces disparus, ces corps que l'on réclame, ces enfants nés en prison dont on ignore ce qu'ils sont devenus... J'ai donc dévoré ce roman, qui pourrait être une histoire revendicatrice pleine de bons sentiments et qui pourtant évite tous les écueils dans lequel un style trop simple aurait pu l'emmener. Ignacio n'hésite pas à emmener Pascal dans une course folle dans les rues à la rencontre de son passé. Mais le colonel et sa famille ne sont pas les monstres qu'ils devraient être. Clouée dans un fauteuil, la colonelle élève Ignacio à coup de baguette pour lui faire apprendre à lire et à écrire plusieurs langues. Loin d'être une torture, la vie qu'il mène auprès d'eux passerait presque pour une opportunité. Et lorsqu'il essaiera de retrouver sa famille, on ne tombera pas non plus dans les grandes retrouvailles larmoyantes. Rien n'est si simple, et c'est ce qui donne au roman toute sa profondeur. Tout en nuance mais sans s'épargner une grande force, il m'a profondément marqué.

La note de Mélu:

Note_4

Enrichissant, diivertissant, très émouvant sans être facile, ce roman est un vrai belle découverte.

Je remercie chaleureusement l'auteur Christophe Léon ainsi que les éditions Oskarpour cette belle lecture.

Et un titre pour la catégorie "Lieu":

challenge_petit_bac