les_grand_m_resL'auteur: Doris Lessing (née en 1919) a vu le jour en Perse. Elle aborde des sujets extrêmement variés, dans une oeuvre qui compte plus de soixante titres. Elle est lauréate du Prix Nobel de Littérature 2007.

Le livre: Dans une maison au bord de la mer, deux grands-mères profitent de la plage, avec leurs fils respectifs et leurs petites-filles, presque encore des bébés. Un petite groupe soudé qui semble très heureux, qui dégage une intimité troublante. Soudain, la mère d'une des fillettes, très troublée, leur enlève les deux enfants. La bulle éclate. Une lourde vérité vient d'être révélée, et ni les deux pères ni les deux-grands mères ne songent à la nier. Car ces deux grands-mères furent autrefois deux enfants inséparables, Lil et Roz, puis deux jeunes filles fusionnelles, deux femmes incapables de vivre l'une sans l'autre, au désespoir de leurs maris. Elles s'installent dans deux maisons voisines, et passent leur temps l'une chez l'autre. Leurs fils grandissent, et peu à peu, chacune commence à se rapprocher du fils de l'autre.

Ce très court livre est écrit avec une poésie et une pudeur étonnante pour un sujet aussi délicat. Une ambiance hors du temps couvre presque quarante ans d'une relation ambiguë. D'abord entre les deux femmes: elles vivent une relation exclusive, ignorant sans mauvaise foi toute personne autour d'elles. Aucune vulgarité, beaucoup de douceur, le temps glisse et les relations entre les personnages se précisent sans que l'on s'en rende vraiment compte. Comme si tout était écrit en couleurs pastels. Pourtant, les événements eux-mêmes, dérangeants et faisant tant de victimes, diffusent le malaise dès le départ. Ces Grand-Mère données par le titre sont précisément ce que ces deux femmes ne veulent pas être: elles ne ressemblent en rien à des épouses et à des mères qu'elles sont pourtant, et il est souvent nécessaire de se le rappeler au cours de la lecture pour comprendre pourquoi ce roman est si dérangeant.
Pourtant, jamais ces femmes inclassables ne sont jugées, et si je pense qu'il serait facile, en tant que lecteur, d'en être scandalisé, pour ma part, j'ai plutôt été intriguée par celles qui ne rentrent dans aucune case et qui ne semblent ni mauvaises, ni consciencieuse, ni même ne rien ressentir d'ailleurs au sujet de tout cela, sauf quand cela s'arrête...

La Note de Mélu:

Note_4

Un roman intrigant, inhabituel et exceptionnellement bien écrit.

challenge_nobel

3/3
Challenge rempli