filles_de_lune_1L'auteur: Elizabeth Tremblay est une auteure québécoise, qui tient un blog sur lequel vous pourrez en apprendre plus sur elle.

Le livre: La vie n'a pas épargné Naïla Langevin : en l'espace de six mois, elle a perdu sa petite fille d'un an et son mari. A vingt-cinq ans, elle est plus seule que jamais, et elle accepte d'aider sa tante Hilda à rénover la maison familiale dans l'espoir de trouver du réconfort parmi ses souvenirs d'enfance. Mais en fouillant le grenier, elle découvre dans de vieilles malles d'étranges vêtements médiévaux, des livres rédigés dans une langue inconnue, des bijoux et objets précieux. Derrière son absence de père et l'histoire trouble de sa mère se cache peut-être un destin plus grand qu'elle ne l'aurait pensé. Y croyant à moitié, Naïla décide de tenter sa chance et de partir pour ce supposé autre monde où elle serait l'héritière d'une lignée maudite, attendue avec impatience mais traquée sans relâche.

Je ne suis pas trop fan de fantasy. Mais là... j'ai tout simplement adoré. Le début pourrait paraître lent: Naïla, au départ, est une fille comme les autres, sans pouvoir, sans aucune conscience qu'il existe un monde magique. Suivant le même mécanisme que dans Harry Potter, nous allons donc découvrir ce monde parallèle avec elle, suivre ses incompréhensions, nous perdre avec elle dans les explications toutes plus complexes les unes que les autres qui nous seront données. En un mot, on vit l'aventure avec Naïla, qui ne comprends rien de ce qui lui arrive, on s'attache à elle et on la suit, avide de savoir quel rôle exactement elle doit jouer dans cet autre monde.
Car Naïla est une Fille de Lune, membre d'une confrérie ancestrale de magiciennes chargées de surveiller les portes entre le monde magique, la Terre des Anciens, et les autres (parce qu'il n'y en a pas qu'un!). Ancestrale, parce que rien ne va plus depuis que des sorciers avides de pouvoir ont décidé de prendre le contrôle sur les mondes en tuant toutes les Filles de Lune, poussant la mère de Naïla à venir accoucher sur notre terre, Brume (ainsi appelé car tous les passages y menant sont dans le brouillard). Alors bien sûr, la féministe en moi jubile: des femmes héroïques, toutes puissantes, dédiées à Alana la déesse de la Lune, sacrées au point que chacune se voit attribuer un Cyldias, un protecteur désigné qui doit l'assister en permanence sous peine de voir ses propres pouvoirs et sa force diminuer dangereusement. Naïla rencontre d'ailleurs le sien dès son arrivée sur la Terre des Anciens: un beau brun ténébreux nommé Alexis, qui supporte très mal de se voir ainsi enchaîné à une fille qu'il ne connaît pas et qui en plus n'est même pas fichue de jeter le moindre sort ni de reconnaître une créature magique quand elle en voit une, vous parlez d'une Elue! Leurs rapports s'annoncent donc houleux et les nombreuses prises de bec entre Naïla et Alexis sont un régal. Ballotée de droite et de gauche, capturée, libérée puis reprise, Naïla nous offre une histoire pleine de rebondissement qui m'a embarquée sans la moindre réserve et a même réussi à me réconcilier avec les facilités narratives qu'offre le registre fantasy. Petite précision néanmoins: malgré ce que peut laisser penser la couverture au reste magnifique, ce n'est pas un livre jeunesse, et j'aurais apprécié quelque chose d'un peu plus élégant, comme la couverture de la première édition qui m'enchante au plus haut point!

La Note de Mélu: un coup de coeur!

coup de coeur 2

Aventure, magie, émotion, humour, tête à claque et beau gosse, je suis plus que conquise!

Je remercie infiniment les  logo_editions_de_mortagne_185 pour cette superbe découverte et je vous donne rendez-vous très vite pour mon avis sur le tome 2. Et puis merci aussi à Anne Sophie qui leur a suggéré ma petite boite aux lettres pour faire atterrir leurs livres!