midnight_movieL'auteur: Tobe Hooper (né en 1943) est un réalisateur américain, surtout connu pour ses films d'horreur comme Massacre à la Tronçonneuse ou Poltergeist. Il collabore ici avec Alan Goldsher, écrivain et musicien.

Le livre: Alan Goldsher est le narrateur de cette histoire. Il y compile toute sorte de documents: d'abord un article internet commentant la programmation d'un festival de cinéma, et notamment un film, Destiny Express, le premier film de Tobe Hooper qu'il a réalisé à seize ans avant de devenir l'ultra-célèbre papa de Massacre à la Tronçonneuse. Puis, intervient le témoignage de Tobe Hooper sur cette nouvelle: visiblement, il n'a aucun souvenir de ce tournage mais il accepte l'invitation de Dude McGee qui organise la projection. Un type bizarre, ce Dude McGee: sale, vulgaire, incapable de prononcer son nom correctement. D'autres personnages vont ensuite contribuer à cette compilation de témoignages sur ce qui s'est passé. Erick Laughlin, critique de cinéma, impatient d'en profiter pour rencontrer le maître du cinéma d'horreur. Janine Daltrey, étudiante fauchée à qui l'on a proposé de tenir la caisse. Gary Chuch, un des acteurs du film, dont on n'aura de nouvelles que par l'intermédiaire des e-mails envoyés à son frère. Andrea Daltrey, la soeur de Janine, qui n'avait rien d'autre à faire ce soir-là ainsi qu'elle le racontera sur son blog, effacé par les autorités depuis la résolution de l'affaire. Car dès la projection terminée, le comportement des personnes présentes change de manière surprenante, voire inconcevable. Et le phénomène se propage.

Un ovni que ce livre. J'ai tout simplement adoré la manière dont il est conçu: témoignages entrelacés, sous différentes formes, articles de journaux, de blog, de sites internet avec leurs commentaires, conversations sur Twitter, e-mails échangés, notes de l'auteur... La lecture en est rendue très dynamique puisqu'on reconstitue l'histoire soi-même à partir de cette compilation de documents. Pour ce qui est de l'histoire... je crois qu'il vaut mieux être prévenu que ce n'est en aucun cas une histoire à prendre au sérieux. Si vous attendez de quoi vous faire peur, détournez aussi votre chemin, le livre n'est pas assez crédible pour cela. Sans faire de gros spoiler, je peux déjà vous annoncer que les personnages de ce film se transforment peu à peu en zombie, en bon vieux mort-vivants, qui sentent le rat mort, qui se décomposent sur place, qui s'arrachent les membres pour se taper dessus avec et qui décapitent leurs victimes pour leur dévorer le cerveau. Oui, c'est tellement glauque et tellement grotesque que au pire, on peut être écoeuré, mais certainement pas effrayé. Au mieux, on sourira comme devant un bon vieux Scary Movie, on s'amusera de voir ces personnages à peine surpris de voir des zombie déambuler partout, ces créatures qui sont de véritables caricatures d'elles-mêmes. Et pourtant, on voudra savoir: que va-t-il se passer lorsque Tobe Hooper va essayer de retourner le film d'origine pour savoir comment il a pu provoquer tout ça? Bref, j'ai été embarqué, j'ai oscillé entre le rire et la consternation devant un livre qui reprend les codes du kitsh grotesque et du gore gratuit qui faisait le succès des fameux "Midnight movie", des films de série B à la fois immontrables et qui en deviennent par là complètement cultes.

La note de Mélu:

Note_3

Aucun intérêt littéraire, mais un bon moment de détente en ce qui me concerne et pour l'été, je n'en demande parfois pas plus!

Je remercie beaucoup les éditions michel_lafon et Bibliofolie pour cette découverte.