l_ange__carlateL'auteur: Natasha Beaulieu (née en 1964) est une auteure québécoise qui s'est fait connaître par ses nouvelles fantastiques.

Le livre: Jimmy Novak, un jeune peintre un peu déboussolé, se rend sans grande conviction dans une soirée fétiche histoire de se distraire. Fouets, tenues de cuir et outils tranchants sont de sortie. Soudain arrive le clou de la soirée: une célèbre dominatrice connue sous le nom de l'Ange écarlate. Elle est loin d'être une banale prostituée, et son approche se mérite. Qu'à cela ne tienne: Jimmy s'approche et n'hésite pas, dans une bravade, à lui saisir le poignet. Pour le punir, l'Ange pose la main sur son torse et y enfonce les ongles d'acier qu'elle porte au bout des doigts. Depuis cette rencontre, leur deux vies sont bouleversées: Jimmy Novak ne dort plus, ne supporte plus la lumière du jour, ne mange plus, mais souffre d'une soif que ne parvient à étancher que son propre sang. Incapable de sortir l'Ange de son esprit, il la couche sur la toile. Hanté par le sang, il va même jusqu'à en utiliser pour agrémenter ses toiles. Quant à l'Ange, elle ne cesse de repenser à ce peintre, dont la simple image sur un autoportrait acheté par un de ses amis suffit à la faire défaillir.

Attention, vous êtes prévenus: bienvenus dans un univers sado-masochiste, "fétichiste" pour le dire moins crûment. Erotisme et violence y vont de pair. J'étais un peu sceptique devant mes derniers déboires en matières de littérature érotique. J'ai eu tôt fait d'être rassurée: ici, l'érotisme violent s'accompagne aussi d'une grande élégance, d'une véritable recherche d'esthétique et d'une écriture poétique, imagée et soignée qui ne bascule jamais dans la vulgarité. Merci infiniment à Natasha Beaulieu d'avoir montré qu'on peut parler des choses les plus basses et en faire un art par le simple maniement de la langue et des images. Car l'image est bien au centre de ce roman. L'Ange écarlate s'évanouit dès qu'elle s'approche du tableau de Novak, Novak ne se lasse pas de décrire et peindre l'Ange aux cheveux rouge et à la combinaison de cuir. Un vampirisme à la fois littéral et métaphorique, unit ces deux personnages, puisque l'Ange se vide de son énergie à l'approche de Novak, et celui-ci sait que seul le sang de l'Ange apaisera sa soif.

La note de Mélu:

NOTES_BLOG

Un certain malaise au début, mais une réelle fascination pour ces personnages et pour leur quête.

Je remercie chaleureusement Karine du forum Club_de_Lecture ainsi que les éditions LogoAlireWeb pour cette découverte et l'envoi de ce livre.