laure_crandelainL'auteur: Claude Mouflard (né en 1934) est originaire de la Tiérarche, une région frontalière entre la France et la Belgique.

Le livre: Laure Crandelain, une adolescente de dix-sept ans qui vit dans une Tiérarche qui peine à se remettre réellement de la guerre. Elle est élevée par sa grand-mère, puisque sa mère est plus souvent dans les voitures d'hommes fortunés que près d'un enfant qui ne ferait que l'embarrasser. Un jour, un homme loue le bistrot voisin de sa maison, pour l'été. Il est nègre: il écrit pour les autres. Et il attire beaucoup Laure. Plus tard, dans ce même bistrot, viendra Lou, une jeune femme qui vient d'être plaqué par un homme qui a refusé de quitter son épouse pour elle et qui a délaissé un moment sa vie dissolue de prostituée pour s'aventurer dans ce coin de campagne.
J'ai eu un peu de mal à entrer dans ce roman. Au début, je n'en ai pas vu l'intérêt: certes la vie de Laure commence mal, avec la mère qu'elle a, mais le rythme lent m'a un peu rebuté. Et puis tout s'emballe: elle rencontre un homme, elle découvre la littérature, elle découvre l'amour. Puis la voix change, et Lou prend le relai. Elle revient à la vie, en se rendant en Tiérarche, et sans le savoir, reproduit comme dans un miroir le schéma à la fois candide et pervers que Laure a fait avant elle. Tout tourne autour de ce bistrot, de ce petit coin de Tiérarche où rien ne semble devoir se passer et où pourtant tout ramène toujours. L'écrivain venait s'y ressourcer, au calme. Laure n'a connu que cela. Lou y cherche des réponses. Difficile de savoir si l'émotion qui les y ramène est destructrice ou salvatrice. Comme un obsessionnel recommencement, le roman nous invite à passer de douceur et détente à catastrophe et angoisse, et l'on dévore les pages sans s'en rendre compte.

La Note de Mélu:

Note_4
Une superbe émotion de lecture que rien ne laissait présager.
Je remercie les éditions A contresens et Anne-Sophie pour ce partenariat et cette belle découverte.