piano_de_satinL'auteur: Geneviève Convain est devenue une habituée de mon blog. Retrouvez plus d'information sur elle ici


Le livre: Germain est un vieil homme. Il est au bout du chemin et il le sait. Il quitte sa maison de retraite pour passer un week-end chez sa fille Gaëlle. Hors de question qu'il y retourne. Peu à peu, le vieil homme qui pouvait encore aspirer sa cuillère de soupe décroche tout doucement, se replonge dans ses souvenirs d'une épouse qu'il adorait et d'un fils avec lequel il n'a jamais pu se réconcilier. Son corps l'abandonne et son esprit vagabonde, parfois ramené à la conscience par un éclat de rire de son arrière-petite-fille. Car autour de lui, la tension est bien là: est-ce si facile de s'occuper d'un vieil homme, même s'il s'agit d'un père qu'on adore? Gaëlle est bien consciente que son mari supporte difficilement la situation, et malgré le soutien de ses enfants et des infirmières, rien n'est simple.
Ce petit roman se lit d'une traite. Jamais je n'aurai pensé me sentir autant concerné par ce type d'histoire. Et pourtant... Plus qu'un roman sur la vieillesse, c 'est un roman sur la famille. C''est un roman qui rassemble un très vieil homme et une toute petite fille et qui crée de cette rencontre une étincelle, comme une transmission. Une étrange alchimie se met en place entre le retour sur son passé, l'innocence des enfants, les familles construites et les autres détruites, rassemblés autour du patriarche qui s'éteint. Dans ce huis-clos familial, c'est un microcosme de la vie affective qui se crée. Les chapitres courts compensent le rythme lancinant: on se laisse porter d'un personnage à l'autre. Et curieusement, ce qui pourrait être un roman triste, lourd, pesant sur la mort imminente, et en fait un déclin très doux, avec beaucoup de poésie et de tendresse.
Je recommande ce court roman à tous!