tentationL'auteur: oh ça va, comme s'il fallait encore la présenter. Pour la session de rattrapage, c'est ici. Ah si! Depuis, il a été ouvertement annoncé qu'elle était mormone (tiens donc!)

Le livre: Nous retrouvons notre nunuche douce ingénue Bella et son amoureux boule à facette vampire Edward. Or, un drame se prépare: c'est l'anniversaire de Bella, elle va avoir dix-huit ans. Et là où toute adolescente normalement constituée (mais vous aviez déjà bien compris qu'elle échappe facilement à cette catégorie) se réjouit de pouvoir enfin voter, quitter ses parents, et tutti quanti, notre Bella se désespère. Elle prend conscience qu'elle va vieillir, alors que son n'amoureux va rester jeune pour toujours. Et il s'obstine à ne pas vouloir la transformer en vampire! Quel suspens! Pour couronner le tout, Edward a lui aussi son cas de conscience: lorsque Bella se coupe le doigt en ouvrant un de ses paquets cadeau, la goutte de sang qui en sort rend fou un de ses frères et Bella manque d'être tuée. C'est décidé, il est trop dangereux pour elle, il la quitte. Bella sombre alors dans une profonde dépression.
Toujours aussi vite lu, ce qui témoigne de sa difficulté et de son niveau de profondeur. Je l'ai trouvé par hasard à la bibliothèque (n'allez surtout pas croire que j'aie dépensé un centime pour ça!) et je me suis dit que j'allais tenter, pour pouvoir critiquer encore plus. Et bien croyez-le ou non: j'ai trouvé ce second tome moins pénible que le premier. Pourquoi? Mais parce qu'Edward n'y est pas! Exit le pseudo-mort-vivant aussi insipide qu'il est froid et aussi larmoyant qu'il est mystérieux (ou pas...), place aux vrais hommes, ceux qui mettent les mains dans le cambouis, font de la moto, plongent des falaises, tombent la chemise, ont les cheveux longs (et sentent bon le sable chaud... oups! je m'égare). Non parce qu'il faut avouer, à la lecture, Edward part avec un gros handicap: dès qu'on lit son nom, on pense "tête mal maquillée et mal coiffée de Rob P" (pour l'exemple en image, cliquez ici, ici ou ici). Donc forcément, ça coupe un peu l'envie. Alors que Jacob Black, l'Indien qui vient consoler Bella, là c'est une autre histoire... Frais, spontané, drôle, attachant, le personnage pourrait presque rattraper la série à lui tout seul. Et il ne pâtis pas d'une incarnation cinématographique inqualifiable, lui, jugez plutôt. Et puis Bella a enfin décidé de nous donner un peu d'action: suivre un gars qui fait de la moto et saute des falaises, c'est tout de suite plus palpitant que le regarder briller au soleil. Bref, toujours pas de la grande littérature, une traduction toujours aussi scandaleuse (et je ne parle même pas des coquilles d'impression) mais moins pire que le précédent, malgré de très abusives références à Roméo et Juliette qui ont au moins le mérite de renvoyer les jeunes lecteurs à la pièce de Shakespeare. Et s'il est vrai que le bel Indien revient dans le tome 3, je me laisserai peut-être tenter si je le trouve en bibliothèque.
Par contre, ne comptez pas sur moi pour voir le film, je me contenterai des photos.

Titre original: New Moon (traduit de l'anglais)