double_h_liceL'auteur: Koji Suzuki (né en 1957) est un auteur japonais. On lui doit notamment le roman Ring, dont a été adapté un film d'horreur qui a fait le tour du monde.

Le livre:
Mitsuo Ando est un médecin légiste en instance de divorce depuis que son épouse lui reproche la mort de leur petit garçon de cinq ans. Lorsqu'on lui demande d'autopsier le corps de Ryuji Takayama, il ne cache pas sa surprise: pourquoi son ancien camarade d'université vient-il finir sur sa table d'autopsie après une simple crise cardiaque? A la fin de l'autopsie, voilà qu'il découvre, entre les points de suture qu'il était pourtant sûr d'avoir effectués correctement, un petit morceau de papier avec une suite de chiffre: 178 136. Y a-t-il un lien entre ce papier et le goût prononcé de Ryuji pour les messages codés? Plus surprenant encore: Ryuji semble mort du virus de la variole, une maladie pourtant éradiquée depuis vingt-cinq ans. Et la personne ayant découvert le corps, sa petite amie Maï, disparaît brusquement après avoir récupéré chez Ryuji une mystérieuse cassette vidéo.
Vous l'aurez compris: l'intrigue est complexe. Si vous connaissez l'histoire de Ring, vous aurez aussi repéré la filiation. C'est bien la cassette vidéo qu'il faut suivre, celle qui affirme à tous ceux qui la regardent qu'ils mourront dans les sept jours. Le roman explore le lien entre ce fantastique-terreur pur et dur et l'enquête médicale et génétique. Le pari est osé, mais je ne saurais dire s'il est réussi. Les explications médicales semblent convaincantes, mais je suis un peu restée en-dehors justement. Trop de scientifique pour moi, ou justement pas assez pour constituer une SF efficace. Le roman hésite entre le fantastique et la science-fiction sans parvenir à constituer un lien convaincant, et parfois j'ai eu un peu de mal. Les scènes fantastiques sont en revanche une réussite parfaite, qu'il s'agisse des visionnages de la vidéo, des ambiances mystérieuses et inquiétantes, de l'état d'esprit du protagonistes, chapeau, il y a de quoi frissonner! Mais je n'ai pas été emballée par le principe de l'intrigue. Je crois que le côté médical n'a pas rempli son rôle. En revanche, la qualité de l'écriture m'a donné envie de lire le Ring original, qui reste dans le fantastique. J'y pense...