gamines_r1L'auteur: Sylvie Testud (née en 1971) est avant tout une comédienne, récompensé par deux César dont celui de la meilleure actrice pour l'adaptation de Stupeur et tremblement d'Amélie Nothomb. Personnellement, je la trouve épatante dans ce rôle, et j'ai appris récemment qu'elle écrivait aussi des romans.


Le livre: Il y a Corinne, l'ainée, douze ans, dans sa période je-me-pomponne. Il y a Georgette, huit ans, la petite qui mange un peu trop. Il y a Anna, leur mère, italienne divorcée, battante et objet d'un grand respect et d'un grand amour de la part de ses filles. Il y a Sybille, la narratrice, dix ans, garçon manqué. Et la seule blonde de la famille. C'est cela qui la pousse à aller fouiller dans les affaires de sa mère pour trouver une photo de l'homme qui lui a légué sa blondeur. De blagues en émotions diverses, les trois gamines découvrent les subtilités de leur famille.
Quelle belle surprise! L'écriture est simple mais d'une justesse étonnante. On vit, on vibre, on s'interroge à hauteur d'une fillette de dix ans qui ne connaît pas son père, qui gère la vie de famille comme une véritable institution, tantôt caserne militaire, tantôt tribunal. Chaque bêtise prend les proportions d'une affaire d'état. Le mélange de légèreté et de drame propre à l'enfance est parfaitement réussi, et le mystère qui entoure le père sert de fil rouge à une histoire très bien menée, et visiblement autobiographique. Des drames en surréaction que sont les départs à la colonie, aux vacances dans la famille italienne où l'on ne peut s'empêcher de sourire (mention spécial pour le parrain de Sybille qui illustre parfaitement son statut de parrain) Une vraie réussite, Sylvie Testud ne démérite pas en tant que romancière. Bravo!