l__tabliL'auteur: Robert Linhart (né en 1943) est un sociologue français et professeur de philosophie à l'université de Paris IV.

Le livre: Nous sommes dans la France d'après mai 68. Un jeune intellectuel entre à l'usine Citroën de la porte de Choisy. Placé sur la chaîne, il voit défiler les 2 CV, qui se montent petit à petit. Répétitif et implacable, le travail à l'usine est englue et dévore les hommes. La voiture passe, aux hommes de la suivre. Et bientôt, les ouvriers vont voir tomber les conséquences de mai 68: la direction décide de les faire travailler plus tard et gratuitement pour rattraper le retard pris. C'est le signal pour organiser une nouvelle grève.

J'ai eu du mal à accrocher à ce livre, mais tout simplement parce que je n'avais pas la tête à ça, parce qu'en le fermant, je me rend compte que je l'ai beaucoup apprécié. J'aime ces romans sur la vie ouvrière, qui montre la classe populaire à l'oeuvre dans tout ce qu'elle a d'héroïque. Cette histoire tout ce qu'il y a de plus banal, une grève dans usine, devient ici une véritable épopée: l'amitié et l'entraide le long de la chaîne, la lutte contre la direction, les surveillances des travailleurs, les menaces, les coups en douce. Courte, intense et pourtant interminable, l'histoire de cet ouvrier, qui résiste et qui subit le couperet de la répression. La voix de l'ouvrier, la voix de l'usine s'élève sans vraiment prendre corps, ce sont les machines qui parlent davantage qu'un narrateur. L'influence du nouveau roman est indéniable, mais l'histoire ne se désincarne pas: c'est plutôt une entité collective aux prises avec une société mécanisée et rationalisée. Un livre court qui dépeint avec efficacité le taylorisme à l'origine de notre monde moderne.