irvingL'auteur: John Irving (né en 1942) est un romancier américain dont les ouvrages connaissent de grands succès outre-atlantique. Diplômé en littérature, il a aussi étudié à Vienne en Autriche.

Le livre: Fred Trumper, surnommé tantôt Bogus, tantôt Thump-Thump, a quelques problèmes: son canal urinaire est trop étroit et pour éviter d'être opéré, il doit boire des litres d'eau tous les jours. Sa femme veut le quitter, elle vit d'ailleurs déjà avec le meilleur ami de Bogus. Sa maîtresse Tulpen veut un bébé mais lui a déjà un fils, Colm, qui vit avec sa mère et qui lui manque. Sa thèse en littérature nordique n'avance pas. Comme si tout cela ne suffisait pas, un de ses amis souhaite réaliser un film sur sa vie, un modèle en matière d'échec.
J'avoue avoir eu du mal à terminer ce livre. Le résumé m'avait emballé, le titre et la couverture aussi. Mais j'ai eu un mal fou à suivre: de retours en arrière en parenthèses temporelles, l'histoire ne se suit pas linéairement, et le narrateur ne cesse de changer. Oui, bon, une lectrice experte (!) comme moi ne devrait pas s'en formaliser pour si peu, mais si l'on ajoute à cela les phrases en allemand pas systématiquement traduites, les références nordiques de la thèse de littérature auxquelles je n'arrivais tout simplement pas à accrocher, on aboutit à une lecture laborieuse. Et c'est dommage, parce que ce livre est bourré de bonnes trouvailles: le film tourné est d'une dérision mordante, le personnage est attendrissant tant il est perdu et maladroit. J'ai particulièrement aimé la relation qu'il entretient avec ce fils, curieusement équilibré au vu des circonstances dans lesquelles sa vie se déroule. Irving crée un univers très personnel entre sexualité problématique et Alpes tyroliennes, famille décomposée et tâtonnement universitaires pré-professionnels. L'écriture est habile et riche. Non, vraiment, plein de qualités, mais ce n'est probablement pas la meilleure réussite de l'auteur.