un_amour_de_SwannL'auteur: Marcel Proust (1871-1922) est un auteur français emblématique du roman et de l'autobiographie. Son oeuvre principale est bien sûr l'interminable A la recherche du temps perdu.

Le livre: Dans le salon des Verdurins se tiennent des réunions mondaines auxquelles participe Odette de Crécy. Un jour elle amène avec elle Swann, qu'elle a rencontré au théâtre et qu'elle fréquente de plus en plus. Raffiné et intellectuel, Swann est bien accueilli, mais cet esthète déplore secrètement qu'aucun des invités ne comprenne la moindre notion artistique ni son travail sur Vermeer. Jusqu'au jour où quelques notes de musique et un tableau de Botticelli font naître une dévorante passion pour Odette, la jolie et niaise jeune femme qui le convoite.

C'est une lecture qui exige une certaine concentration: la langue de Proust est riche, sinueuse et s'amuse à provoquer son lecteur. Le mode de narration a de quoi lui aussi déconcerter: il n'est fait que de souvenirs, de répétitions et d'impressions générales. Je ne peux pas dire que j'ai aimé ce roman, mais en tout cas je suis contente de l'avoir lu. Les personnages sont savoureux: Odette d'abord, est aussi creuse et vulgaire que l'on peut l'être quand on prétend fréquenter le beau monde et s'encanailler dans le même temps. Les Verdurins sont l'exemple même des organisateurs de salons superficiels qui considèrent Swann tantôt comme un homme d'un raffinement exquis, tantôt comme un détestable snob, suivant qu'ils se sentent  considérés ou méprisés par  lui. Et Swann lui-même ne se rend pas compte qu'il n'aime Odette que parce qu'il projette sur elle les visages peints par Botticelli et l'émotion d'une phrase musicale. Proust n'est pas tendre avec la société mondaine du début du XXème siècle, encore aveuglée par des classes sociales qui s'affrontent et se provoquent.

J'ai lu du Proust, c'est fait!