histoire des vampires L’auteur: Claude Lecouteux (né en 1943) est professeur à la Sorbonne en Littérature et Civilisation de Moyen Age. Il travaille notamment sur les mythes et la magie.

Le livre: Au cœur de la mode vampirique, il n’est peut-être pas du luxe de rappeler que le vampire est d’abord un mythe moderne du XIXème siècle, mais aussi qu’il est issu de croyances populaires bien ancrées dans de nombreux pays. Depuis les divergences sur la nature de la créature, aux différents pouvoirs qui lui sont prêtés, en passant par les résurgences de ses attributs dans l’imaginaire collectif et ses manifestations fictionnelles (littérature et cinéma), l’auteur fait une synthèse de tout ce qui a donné naissance à notre vision actuelle du buveur de sang.

Très clair et très facile à lire, cet essai est très agréable par les nombreuses anecdotes et histoires qu’il convoque. Il remonte à l’origine de certaines croyances sur le vampirisme pour les confirmer (si l’on plante un pieu dans le cœur du vampire, c’est avant tout pour le ficher dans son cercueil et l’empêcher d’en sortir) ou pour les contredire (l’ail en soi n’a rien à voir avec les vampires). J’ai donc passé un bon moment de lecture, notamment grâce à toutes les illustrations tirées des classiques du vampirisme qui nous sont présents à l’esprit : Stoker, Le Fanu, Gautier, Coppola. J’adore moi-même expliquer la littérature par l’histoire des mentalités, je me suis donc régalé dans ces passages-là. En revanche, j’ai noté certaines choses peu convaincantes, notamment des étymologies douteuses (que je sache, “monstrum” ne veut pas dire “revenant” en latin, faut pas tout mélanger). Mais globalement, un livre intéressant et très accessible.