hauts-de-hurle-vent livre1

Lettre “B”

L’auteur: Emily Brontë (1818-1848) est l’auteur d’un unique roman, mais de nombreux poèmes. Elle est la sœur de Charlotte et Anne Brontë, elles aussi romancières. 

Le livre: M. Lockwood arrive aux Hauts de Hurle-Vent en tant que nouveau locataire. Il est accueilli par Heathcliff, le propriétaire, brutal, impoli et détestable. Il rencontre également une jeune femme, belle mais très aigrie, la belle-fille de Heathcliff, et un jeune homme bourru et aussi brutal qu’Heathcliff. C’est Hélène Dear, l’ancienne femme de chambre de Hurle-Vent, qui lui raconte l’histoire de cette famille. Mr Earnshaw , le propriétaire, avait deux enfants, Hindley et Catherine. Il ramène un jour de voyage un jeune garçon à l’origine obscure, que l’on appelle Heathcliff. Les relations entre Hindley et Heathcliff restent orageuses, tandis que le caractère emporté et fougueux de Catherine la pousse à se rapprocher de Heathcliff: l’amour des deux jeunes gens va en grandissant. Mais quand M. Earnshaw meurt, Hindley devient maitre du domaine et Heathcliff est traité plus durement encore. Catherine, devenue une lady alors que Heathcliff reste une brute, décide d’épouser Edgar Linton. Désespéré, Heathcliff disparaît pendant trois ans. Lorsqu’il revient à Hurle-Vent, il est décidé à se venger de ceux qui l’ont séparé de son amour.

J’ai été un peu perdue parmi tous ces personnages qui entretiennent des relations compliquées les uns avec les autres. Mais j’ai été séduite par la structure du roman: qui sont donc ces personnages tous plus malheureux et agressifs les uns que les autres et comment en sont-ils arrivés là? J’ai été touchée par le personnage d’Heathcliff, dont toute la vie désastreuse et le caractère épouvantable ne sont dus qu’à son origine inconnue. Quant à Catherine, quelle garce! Elle ne sait jamais ce qu’elle veut et s’amuse à pourrir la vie des autres et à exaspérer ses parents, et finit par abandonner celui qui n’a plus qu’elle au monde. Quoi qu’il en soit, ces personnages ne laissent pas indifférents. C’est avec une tension continue que l’on suit le trajet d’Heathcliff dans sa vengeance, dans un roman où l’on retrouve toute l’esthétique gothique victorienne: entre château hanté, enfant trouvé, amour interdit et passions cachées dont on ne se relève pas. J’ai passé un bon moment, malgré quelques longueurs.

Titre original: Wuthering Heights (traduit de l’anglais)