ionescolivre1
Lettre "I"

L'auteur: Eugène Ionesco (1909-1994) est un écrivain français d'origine roumaine. C'est un des plus célèbres représentants de théâtre de l'absurde, qu'il l'exerce sur le mode comique ou tragique.

Le livre: Une petite ville, des habitants, des conversations de tous les jours. Et puis, d'un coup, un rhinocéros qui passe à toute vitesse. Certains s'en étonnent, d'autres dissertent sur son origine, d'autres encore passent à autre chose. Et puis les rhinocéros se multiplient. Les gens se transforment en rhinocéros. A quoi bon être le seul homme au milieu des rhinocéros?

J'adore le théâtre de l'absurde. Ici, Ionesco fait le pari de représenter une tragique histoire de racisme et d'une société pervertie et disloquée à partir d'une absurde histoire de métamorphose. Réussie: même si le résumé fait rire, la lecture est tragique. Ce rhinocéros n'est pas qu'un simple artifice zoologique, c'est aussi toute une métaphore de bestialité, de carapace, de corne, une bête dure et massive qui charge tête baissée. Ainsi présenté, il ne fait plus rire du tout et peut incarner tout ce qui s'oppose à l'humanité. L'acte I est peut-être un peu long. Mais le reste est une réussite à condition bien sûr d'apprécier toutes les nuances de registre dont Ionesco est capable.

Un grand merci à Lili pour m'avoir prêté ce livre.