kafkalivre1
Lettre "K"

L'auteur: Franz Kafka (1883-1924) est un auteur de langue allemande né à Prague, surtout connu pour son court roman La Métamorphose. Il reste célèbre pour ses oeuvres aux ambiances cauchemardesque et aux sociétés désincarnées qui écrasent l'individu.

Le livre: Un matin, Jospeh K... se réveille : des agents empêchent sa logeuse de lui apporter son café et lui apprennent qu'il est arrêté. Le crime commis ne lui sera pas précisé, l'organisation qui les envoie non plus. Il peut cependant se rendre à la banque où il travaille et continuer sa vie en attendant les instructions qui lui seront données. Commence alors une étrange histoire visiblement destinée à le broyer et où il ne trouve aucune porte de sortie. Des personnages de plus en plus étranges se succèdent sans qu'aucun ne soit en mesure d'éclaircir cette affaire, encore moins de la résoudre.

Hum... Comment dire? Je n'ai vraiment pas compris grand chose. Le dépouillement extrême de l'intrigue ne m'a pas du tout convaincue. Au contraire, j'ai eu de grandes difficultés à suivre cette histoire qui n'a aucune cause et aucune issue. Le personnage de K... est volontairement vide, tout comme les institutions qui évoluent autour de lui. Ca aurait pu me séduire (expression de l'absurdité d'un système bureaucrate et d'une justice aveugle, pessimisme envers l'humanité) mais l'écriture, lourde, lancinante, relancée de paraboles obscures, ces phrases interminables, ces paragraphes qui n'en finissent plus, m'ont fatigué: drôle de contraste entre un univers si vide de sens et une langue beaucoup trop pleine.

Bref: j'ai eu beaucoup de mal. J'avais beaucoup aimé La Métamorphose. Le style resserré convenait beaucoup mieux à ce monde superficiel dépeint. Là, j'ai vraiment l'impression d'être arrivé au bout d'un pavé sans avoir tout saisi de ce que j'avais lu.

Un grand merci à Lili qui a eu la gentillesse de me prêter ce livre!

Titre original: Der Process (traduit de l'allemand).