Convain001Les auteurs: Geneviève Convain a déjà été présentée sur ce blog, aussi je vous y renvoie, ainsi qu'à son site internet, là. Elle collabore ici avec Alain Bourdel, sculpteur de la région grenobloise, dont vous pouvez retrouver le site internet ici. Je vous invite à aller voir le reste de son travail qui vaut aussi le détour.


Le livre : Ce recueil marie le pouvoir des mots à celui des matières et des volumes autour d’un thème : le livre. De l’autobiographie aux grandes figures du livre comme Roméo et Juliette, en passant par l’objet-livre dans l’autodafé, les deux artistes lui donnent vie, en explorent les différentes étapes, les différentes facettes. Avec son désir de faire vivre les mots, Geneviève Convain développe l’intimité du geste du poète, hanté par les mots qui demandent à sortir, créateur de personnages-livres, de livres-personnages dont les aventures sont autant dans les grands voyages que sur les petits chevets. Alain Bourdel choisit le bois pour faire naître d’une simple bûche un livre duquel naît un sentiment, un personnage, une histoire. Après tout, chaque livre a été un morceau de bois un jour. Ses petits personnages aux contours stylisés et doux s’échappent des pages pour s’attaquer au livre-montagne ou pour se rassembler autour du livre-conte. Difficile de dire si c’est la sculpture qui illustre le poème ou si c’est le poème qui fait parler l’objet. C’est aussi l’acte créateur de l’artiste qui est célébré, puisque le poète chante la naissance de la sculpture au milieu de copaux de bois, comme le sculpteur fait naître ce petit personnage qui se bat pour écrire sur sa feuille. Ce petit livre est entièrement imprimé sur un aspect d’écorce, il se range donc parmi ces livres aussi agréable à regarder, à caresser, à feuilleter, qu’à lire. Un petit bijou.

Tiens, pour une fois, j’ai été inspirée pour parler de poésie. Peut-être parce que cette association si réussie m’a inspirée. Peut-être parce que je me suis si bien reconnue dans cet éloge du livre. Peut-être aussi parce qu’on n’y retrouve que des matières chaudes et vivantes, qu’elles soient végétales ou verbales. Je persiste et signe.

Petits morceaux choisis :bourdel2


Les vagabonds


Ils parcourent les chemins,
traversent les océans,
se passent de main en main,
de proche en proche errants.

Ils s'offent, se donnent, s'échangent,
se prêtent, s'oublient, se rangent.
De poussière ils se couvrent
avant qu'on ne les rouvre.

Ostraka égyptiens,
papyrus, parchemins,
manuscrits en rouleaux,bourdel
ouvrages contemporains,
sur le terreau humain
ils enracinent leurs mots.

Leurs pages sont des antennes,
égéries souterraines
diffusant sur le monde
leur rumeur vagabonde.

Reproductions avec l'aimable autorisation d'Alain Bourdel et de Geneviève Convain.