Un auteur best-seller avec de vraies qualités littéraires…P_plum

L’auteur : Déjà, c’est une femme (oui, ça se souligne). Ensuite, Amélie Nothomb est un sacré personnage : cette belge francophone née au Japon en 1967, elle publie un roman par an depuis quinze ans, est fascinée par la laideur et la monstruosité, aime les chapeaux extravagants et les maquillages vifs, bref : une excentrique comme on les aime !

Le livre : Non, je n’ai pas choisi le plus célèbre (Stupeur et tremblements) ni le plus récent (Journal d’hirondelle) mais celui-là. Parce que l’histoire me plait : une hypothèse de science-fiction selon laquelle l’ensevelissement de Pompéi sous la lave a été trop utile à la science pour ne pas avoir été provoquée depuis le futur ! Grandiloquence, peut-être loufoquerie bien sûr, mais c’est un prétexte à autant de considérations sur les hommes et leur société de technique. L’art épuré du dialogue y est très agréable, l’occasion de dispute et de provocation sur un ton théâtralisé, et de commentaires sur des bagarres que l’on ne perçoit que par la voix des interlocuteurs. Poussant sa logique de monde parfait et programmé jusqu’au bout, Nothomb va même jusqu’à supposer que la destruction de la partie Sud de la planète afin d’en résoudre les problèmes n’est pas inenvisageable dans notre monde…

Aaaah, l’ironie du poète